OMBRES ET LU­MIÈRES SUR NÉ­RON

Le Journal de Quebec - Weekend - - NEWS -

ROME | (AFP) Des­pote ma­tri­cide, ten­dance ar­tiste ra­té : l’em­pe­reur Né­ron (37-68 après J.-C.) pâ­tit du por­trait peu flat­teur dres­sé par les au­teurs clas­siques et le ci­né­ma, mais une ex­po­si­tion au Fo­rum ro­main tente d’en pré­sen­ter une image moins ca­ri­ca­tu­rale.

In­ti­tu­lée sim­ple­ment Né­ron, l’ex­po­si­tion qui se pour­suit jus­qu’au 18 sep­tembre ne se veut « pas une ré­ha­bi­li­ta­tion de Né­ron, elle contri­bue à en ex­pli­quer les mé­rites, les qua­li­tés, mais aus­si les dé­fauts pour en don­ner une image com­plète », a ex­pli­qué le se­cré­taire d’État à la culture, Fran­ces­co Ma­ria Gi­ro.

Né­ron était « un homme plein d’ombres et de lu­mières (et) l’ex­po­si­tion se dé­roule dans les lieux où Né­ron condui­sit sa vie pu­blique et pri­vée : c’est un par­cours qui nous porte du Fo­rum ro­main au Pa­la­tin ,en pas­sant par le Co­li­sée et la Do­mus Au­rea », pré­cise M. Gi­ro.

La lé­gende n’en fait pas un per­son­nage sym­pa­thique. L’au­teur ro­main Sué­tone, dans ses Vies des douze Cé­sars, s’at­tarde lon­gue­ment sur les meurtres qui ont émaillé sa courte vie : entre autres, sa mère Agrip­pine, qui l’avait pour­tant por­té au pou­voir en épou­sant l’em­pe­reur Claude, ses épouses Oc­ta­vie et Pop­pée, son ri­val Bri­tan­ni­cus et son men­tor le phi­lo­sophe Sé­nèque. Lui-même, em­pe­reur à 17 ans, meurt à 30 ans, contraint au sui­cide. Le dé­but de l’ex­po­si­tion dans la Cu­rie pré­sente une im­pres­sion­nante ga­le­rie de por­traits et de bustes de ces per­son­nages dignes d’une te­le­no­ve­la : Agrip­pine, mère pos­ses­sive et en­va­his­sante, Pop­pée la pros­ti­tuée dont il fait une im­pé­ra­trice avant de la tuer, en­ceinte.

PRO­MO­TEUR DE LA CULTURE

Mais Né­ron est aus­si un ama­teur et un pro­mo­teur de la culture, de l’art et de l’ar­chi­tec­ture. Il ne faut pas ou­blier que ce joueur de lyre (à l’image d’Apol­lon) a eu Sé­nèque pour pré­cep­teur. Il re­mo­dèle com­plè­te­ment le centre de Rome, avec son pro­jet pha­rao­nique du pa­lais de la Do­mus Au­rea, af­firme la di­rec­trice du Co­li­sée, Ros­sel­la Rea.

D’ailleurs, l’ex­po­si­tion, riche de plus de 200 pièces, per­met aus­si de faire le point sur les re­cherches archéologiques de la Do­mus Au­rea. Le vi­si­teur doit être en bonne forme phy­sique, car l’ex­po­si­tion est écla­tée sur huit sites, « ce qui re­quiert au moins trois heures pour une vi­site com­plète », aver­tit Mme Rea.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.