Corps et âme dans la mu­sique

Le jeune chan­teur Alexandre Pou­lin aime ra­con­ter des his­toires. Il ra­conte ac­tuel­le­ment les siennes dans sa tour­née sui­vant la sor­tie de son al­bum Une lu­mière al­lu­mée.

Le Journal de Quebec - Weekend - - CLIC! - Serge DROUIN

Dans ce spec­tacle, Pou­lin pré­sente les pièces de son pre­mier disque — un épo­nyme — mais sur­tout celles de son deuxième. Au son de sa gui­tare acous­tique, dans une cou­leur folk, l’au­teur-com­po­si­teur et in­ter­prète livre ses textes em­preints de poé­sie.

Sur scène, Pou­lin est ac­com­pa­gné de deux mul­ti-ins­tru­men­tistes qui jouent de la man­do­line aux per­cus­sions, en pas­sant par la basse et quelques autres gui­tares.

EN­SEI­GNANT

Du plus loin qu’il se sou­vienne, Alexandre Pou­lin a tou­jours su qu’il vou­lait faire de la chan­son. « Je dis sou­vent que ce n’est pas moi qui ai choi­si la chan­son, mais la chan­son qui m’a choi­si », note-t-il. À cette fin, dès qu’il a eu l’âge de mettre la main sur une gui­tare, celle de son père, à dix ans, Alexandre Pou­lin a com­men­cé à écrire ses chan­sons.

Tou­te­fois, avant de se lan­cer corps et âme dans la mu­sique, Pou­lin a ob­te­nu un bac en fran­çais et histoire, sec­teur en­sei­gne­ment, ce qui lui a per­mis d’exer­cer ce mé­tier pen­dant quelque temps. Ça ras­su­rait les pa­rents et ça lui per­met­tait d’avoir un plan B, au cas où... « J’ai fait un peu de sup­pléance, mais sans plus. »

DES SPEC­TACLES

Alexandre Pou­lin ar­rive dans le monde de la chan­son au mo­ment où le mi­lieu tra­verse une pé­riode dif­fi­cile. Les disques et les spec­tacles se vendent moins qu’il y a quelques an­nées. Le chan­teur, par contre, n’a pas à se plaindre. Après son pre­mier al­bum, il a of­fert rien de moins que 75 spec­tacles. Pas mal pour un gars qu’on n’en­tend pas à pro­fu­sion à la ra­dio ni à la té­lé.

Son ac­tuelle tour­née s’avère tout aus­si fruc­tueuse. Ses fans, Pou­lin les contacte no­tam­ment par In­ter­net via Fa­ce­book. « Au lieu de voir In­ter­net comme un en­ne­mi, il me sert à fi­dé­li­ser un pu­blic », dit-il.

LA FRANCE

Sans faire de bruit, Alexandre Pou­lin fait aus­si sa place en France. En sep­tembre, il fe­ra son qua­trième voyage dans ce coin de la pla­nète. « On s’en­tend que je ne fais pas les salles de 3 000 places, mais il y a une réelle ré­so­nance pour ce que je fais là-bas. »

Ac­tuel­le­ment, le chan­teur pro­pose le nou­vel ex­trait, Un p’tit peu plus, de son disque Une lu­mière al­lu­mée. Un clip de­vrait ap­puyer la chan­son sous peu. À l’été, Alexandre Pou­lin fe­ra par­tie de quelques fes­ti­vals, puis ce se­ra la France et re­tour au Qué­bec et au Nou­veauB­runs­wick. Mal­gré tous ses dé­pla­ce­ments, le chan­teur pour­suit l’écri­ture de nou­velles pièces. Il ne veut pas se re­trou­ver à court de ma­té­riel lorsque le temps se­ra ve­nu d’écrire son troi­sième disque. Non, il n’a pas fi­ni de nous ra­con­ter des his­toires...

ALEXANDRE

POU­LIN

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.