Un Amé­ri­cain dans une pro­duc­tion ca­na­dienne

(CB) Des ac­teurs ca­na­diens-fran­çais qui tentent leur chance aux États-Unis, c’est la norme. Un Amé­ri­cain qui tourne dans une pro­duc­tion ca­na­dienne avec des ac­teurs qué­bé­cois, c’est l’ex­cep­tion.

Le Journal de Quebec - Weekend - - CINÉMA -

C’est le che­min qu’a em­prun­té le New-Yor­kais Zach Braff, mieux connu sous les traits de J.D. Do­rian, dans la sé­rie Scrubs, quand il a ac­cep­té de jouer le per­son­nage de Hen­ry, dans Le prix à payer.

« Je n’ai pas vu ça de cette fa­çon. En fait, je ne connais­sais même pas les dé­tails du film quand j’ai lu le scé­na­rio. Évi­dem­ment, je sa­vais que ça se pas­sait à Montréal, mais je ne sa­vais pas que c’était une pro­duc­tion ca­na­dienne », lance Braff, qui a été em­bal­lé par le scé­na­rio de De­bo­rah Chow.

« Je me sen­tais pri­vi­lé­gié qu’on pense à moi parce que je ne suis pas connu pour jouer ce genre de per­son­nage », dit ce­lui qui in­ter­prète un chauffard qui tente d’en­trer en con­tact avec la vic­time de son propre dé­lit de fuite, que campe Isa­belle Blais.

« Quelle ac­trice! Elle m’a je­té par terre. Je n’ar­rive pas à ima­gi­ner un rôle plus dif­fi­cile. Elle est in­croyable, elle se connecte à ses émo­tions si fa­ci­le­ment. »

Lui-même n’avait pas un rôle plus fa­cile. Son Hen­ry est tout de même le res­pon­sable de la mort du bé­bé de huit mois que por­tait le per­son­nage d’Isa­belle Blais.

« C’est si hor­rible que tu peux ima­gi­ner com­ment tu ré­agi­rais dans une si­tua­tion si­mi­laire. Il faut se concen­trer sur les évé­ne­ments dou­lou­reux qu’on a vé­cus et se bran­cher là­des­sus. »

RÉA­LI­SA­TEUR CHE­VRON­NÉ

En plus de sa car­rière d’ac­teur, Zach Braff en mène aus­si une de réa­li­sa­teur en pa­ral­lèle. Avec un cer­tain suc­cès. Son pre­mier film, Gar­den State, a été pri­mé par plu­sieurs as­so­cia­tions de cri­tiques et a été en no­mi­na­tion pour le Grand prix du ju­ry au Fes­ti­val de Sun­dance, en 2004. Autre par­ti­cu­la­ri­té, une dé­nom­mée Na­ta­lie Port­man, ac­tuelle dé­ten­trice de l’os­car de la meilleure ac­trice, fai­sait par­tie de la dis­tri­bu­tion.

« J’ai crié quand elle a ga­gné. Je suis un ad­mi­ra­teur de longue date et j’ai été très chan­ceux de pou­voir tra­vailler avec elle », confie Braff.

Il tente pré­sen­te­ment de réa­li­ser un re­make d’Open Hearts, long-mé­trage de Su­zanne Bier, une Da­noise qu’on a ap­pris à connaître au Qué­bec quand elle a ra­vi l’os­car du meilleur film étran­ger à De­nis Ville­neuve.

« J’ai pris une op­tion sur le scé­na­rio parce que j’ai ado­ré le film et je veux en faire ma propre ver­sion. J’en suis à l’étape de fi­nan­cer le tout. »

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.