Le choix fi­nal de GA­BRIELLE

Le Journal de Quebec - Weekend - - TÉLÉVISION - Serge DROUIN

Ga­brielle For­tin (Ma­ri­na Or­si­ni), si pas­sion­née soit-elle par son mé­tier, pour­rait-elle quit­ter l’en­sei­gne­ment pour tra­vailler en res­tau­ra­tion aux cô­tés de son ma­ri? L’au­teure Fa­bienne La­rouche ré­pon­dra à cette ques­tion et quelques autres cette se­maine, alors qu’elle pro­pose le der­nier droit de son concept «30 Vies ».

L’au­teure est heu­reuse de l’ac­cueil qu’a ré­ser­vé le pu­blic à son nou­veau té­lé­ro­man. « Nous avons re­joint 150 000 té­lé­spec­ta­teurs de plus que Virginie (une moyenne quo­ti­dienne de 825 000 per­sonnes) et aug­men­té les parts de mar­ché de 19 % à 24 %. Je ne peux de­man­der mieux », dit-elle.

« Il ne faut pas ou­blier que les gens sor­taient d’une quo­ti­dienne de 15 ans. Je me ques­tion­nais à sa­voir s’ils étaient prêts à em­bar­quer dans une autre quo­ti­dienne. Faut croire que oui », sou­ligne Fa­bienne La­rouche, en­thou­siaste.

De­puis le dé­but de la sai­son, Fa­bienne La­rouche s’est at­tar­dée à quelques-uns des élèves de Ga­brielle For­tin. Cette se­maine, elle clôt ses his­toires avec celle de Mas­soud (Vincent Ch­ris­tian Gi­rard), un jeune ori­gi­naire de la Gaspésie qui veut cor­rompre cha­cun des élèves qu’on a connus en cours de sai­son (Nas­ser, Daph­née, Liam, Do­mi­nique...). « C’est sé­rieux ce que vit Mas­soud. On va com­prendre pour­quoi il a fait tant de fa­milles d’ac­cueil. »

Cette pre­mière sai­son de 30 Vies se pré­sente comme du ci­né­ma au quo­ti­dien. « On a fait un pi­lote de 60 épi­sodes. Main­te­nant, il faut s’as­seoir et par­ler de la suite des choses », note la po­pu­laire au­teure.

LA SUITE

Cette suite pour­rait mettre en ve­dette un pro­fes­seur mas­cu­lin. On sait que le concept de dé­part de Fa­bienne La­rouche veut que toute l’équipe de co­mé­diens change d’une sai­son à l’autre.

Fa­bienne La­rouche avance ain­si que tous les jeunes élèves de la classe de Ga­brielle For­tin ne re­vien­dront pas à l’au­tomne. Ma­ri­na Or­si­ni, que Fa­bienne La­rouche qua­li­fie de « fan­tas­tique », ne de­vrait pas être là à l’au­tomne ou, du moins, pas à l’avant-plan. « Elle re­vien­dra peut-être à l’hi­ver, je ne sais pas. Nous sommes là-de­dans en ce mo­ment. Je pour­rais me faire une banque de cinq ou six ac­teurs qui pour­raient re­ve­nir à tour de rôle. »

Tou­te­fois, des per­son­nages se­con­daires pour­raient être de re­tour : la tra­vailleuse so­ciale, Dan Bi­gras, Pa­trick Dro­let...

LA TÉ­LÉ­RÉA­LI­TÉ

Cette fa­çon de tra­vailler, de mo­di­fier son équipe de co­mé­diens à chaque sai­son, Fa­bienne La­rouche la tient de la té­lé­réa­li­té. « La té­lé­réa­li­té re­vient avec le même concept, mais pas avec le même cas­ting. » Par ailleurs, Fa­bienne La­rouche craint pour sa der­nière se­maine en ma­tière de cotes d’écoute. « Je suis pro­ba­ble­ment la fille qui connaît les ho­raires des matchs de hockey au­tant que les di­ri­geants de la ligue nationale », dit-elle. En plus de 30 Vies, qui re­vien­dra à l’au­tomne, Fa­bienne La­rouche tra­vaille à la troi­sième sai­son de Trau­ma. « Les gens ont em­bar­qué da­van­tage. » Pas le temps pour d’autres pro­jets. « La cour est pas mal pleine », ter­mine-t-elle.

30 VIES

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.