Le tou­risme na­po­léo­nien

Le Journal de Quebec - Weekend - - TOURISME - Louis-Phi­lippe Mes­sier Col­la­bo­ra­tion spé­ciale

De­puis leur ou­ver­ture en 2008, les salles du Mu­sée des Beaux Arts de Montréal consa­crées à Na­po­léon Bo­na­parte, grâce à un don du dé­funt homme d’af­faires Ben Wei­der, n’ont ja­mais man­qué de vi­si­teurs. Na­po­léon fas­cine. Ce hors-sé­rie du ma­ga­zine fran­çais Le Point parle de plu­sieurs lieux de « pè­le­ri­nage » na­po­léo­nien qui at­tire des tou­ristes du monde en­tier. En voi­ci quelques-uns:

L’ÎLE DE SAINTE-HÉ­LÈNE

Peu de « na­po­léa­no­philes » qué­bé­cois ont pous­sé leur zèle jus­qu’à vi­si­ter l’île bri­tan­nique de Sainte-Hé­lène, qui est si­tuée au beau mi­lieu de l’océan At­lan­tique et as­sez dif­fi­ci­le­ment ac­ces­sible… (Par­mi ceux-ci, il y a Gilles Proulx, chro­ni­queur au Jour­nal, et bien sûr M. Ben Wei­der.) Cette des­ti­na­tion est pour les na­po­léo­niens ex­tré­mistes seule­ment. C’est là que Bo­na­parte a été exi­lé après son Wa­ter­loo; c’est aus­si là où il est mort.

LES IN­VA­LIDES

Avec le gé­né­ral Charles de Gaulle, Na- po­léon fait par­tie des grands per­son­nages de l’histoire fran­çaise qui n’ont pas été in­hu­més au Pan­théon. La tombe de Na­po­léon (cen­sée conte­nir ses cendres) dans le mu­sée des In­va­lides est une des prin­ci­pales at­trac­tions tou­ris­tiques pa­ri­siennes. S’il fal­lait que le tom­beau de Na­po­léon soit au Pan­théon, ce der­nier dé­bor­de­rait de monde.

LE CH­TEAU DE MAL­MAI­SON

C’est le pa­lais que Na­po­léon a ache­té pour sa chère Jo­sé­phine. L’en­droit est de­ve­nu un mu­sée. En 2010, 67000 vi­si­teurs s’y sont ren­dus.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.