UNE PAUSE, DES RÉ­FLEXIONS ET DU PLAI­SIR

Après avoir été d’im­por­tants pro­jets ar­tis­tiques dans les der­nières an­nées, Claude Le­gault est en « stand by ». Il se­ra fixé sur son ave­nir d’ici les pro­chaines se­maines...

Le Journal de Quebec - Weekend - - WEEKEND - Serge DROUIN

« Pour le mo­ment, je ne sais pas trop ce qui m’at­tend. Je suis en pro­fonde ré­flexion... Je suis en stand by. Je ne sais pas si mon pro­chain pro­jet en se­ra un de ci­né­ma, de té­lé ou peut-être même un

one man show. Chose cer­taine, mon pro­chain pro­jet, je veux qu’il se fasse dans le plai­sir. J’au­rai bien­tôt 48 ans et le bon­heur dans le tra­vail est de­ve­nu im­por­tant pour moi », dit l’ac­teur, d’un trait.

Le plai­sir est de­ve­nu un mot clé pour Le­gault. « Moi, j’aime ça tra­vailler dans la col­lé­gia­li­té, la gé­né­ro­si­té. Si je tra­vaille dans le plai­sir, je vais re­trans­mettre ce plai­sir aux autres. J’ai été de quelques pro­jets dif­fi­ciles dans les der­nières an­nées et ça ne me tente pas de me re­trou­ver là-de­dans », dit-il.

Par­mi tous ses pro­jets à l’étude, Le­gault jongle avec la pos­si­bi­li­té de mon­ter un one

man show. « J’ai­me­rais que Mi­chel Bar­rette soit un peu mon guide là-de­dans. Ce se­rait de l’hu­mour, mais le spec­tacle au­rait sans doute un cô­té ba­veux. J’ai une couple d’af­faires sur le coeur. »

19-2

Concer­nant le re­tour de 19-2, Claude Le­gault ne sait pas en­core si la po­pu­laire sé­rie (plus d’un mil­lion de té­lé­spec­ta­teurs chaque se­maine) re­vien­dra et quand elle re­vien­dra.

L’ac­teur joue franc-jeu lors­qu’il en parle. « Je com­prends les gens de vou­loir sa­voir s’il y au­ra ou non une suite. Mais c’est un dos­sier très com­pli­qué. Le pu­blic ne sait pas qu’il a fal­lu quatre ans pour mon­ter cette sé­rie; qu’il y a eu des em­bûches, des chi­canes. Ç’a été éprou­vant pour tous ceux qui ont tra­vaillé là-de­dans. En même temps, le pu­blic n’a pas à sa­voir tout ce qu’il y a eu; c’est de la ré­gie in­terne », com­mente Le­gault.

LA CSST

En ce mo­ment, le pu­blic peut voir Claude Le­gault dans une pub de la CSST. « Je n’avais pas fait de pub de­puis 15 ans. Pas parce que je lève le nez là-des­sus, mais ça n’a pas adon­né », dit-il.

Lors­qu’il a re­çu la pro­po­si­tion de la CSST, il a d’abord re­fu­sé. « Mon agent (Ca­mille Good­win) a quelque peu in­sis­té et quand j’ai vu les chiffres de gens qui se bles­saient et même mou­raient sur les lieux de leur tra­vail, ça m’a don­né un choc. Je me suis dit que si, à cause de ma no­to­rié­té, je pou­vais faire ré­flé­chir les gens là­des­sus, tant mieux. »

Le­gault aime s’as­so­cier aux causes qui sen­si­bi­lisent à la vie et la san­té. En plus de cette cam­pagne de la CSST, il est im­pli­qué au sein de la Fon­da­tion Dé­dé-For­tin.

De plus, il a te­nu se­crète son im­pli­ca­tion au­près d’en­fants ma­lades. « Me faire po­ser en sou­riant avec des en­fants ma­lades, je ne vou­lais pas ça. Un mo­ment don­né, je sui­vais quatre (en­fants); deux sont dé­cé­dés. J’ai trou­vé ça dif­fi­cile », confie-t-il.

RA­DIO ET AR­TIS

Par ailleurs, le 30 avril, la pre­mière chaîne de Ra­dio-Ca­na­da dif­fu­se­ra un por­trait du co­mé­dien dans le cadre de la sé­rie Une

sai­son dans la vie de...

« Fran­cis Le­gault (concep­teur de l’émis­sion) me suit de­puis une couple de mois. Il m’a sui­vi au tra­vail, au cha­let, à une fête de chums. Je me fais opé­rer à un pied pro­chai­ne­ment; je ne sais pas s’il va me suivre jusque-là. Je pense qu’il per­drait plu­tôt connais­sance », sou­ligne Le­gault en riant.

Fi­na­le­ment, l’ac­teur est en no­mi­na­tion dans deux ca­té­go­ries en marge du pro­chain ga­la Ar­tis, qui au­ra lieu le 1er mai (rôle mas­cu­lin dans une té­lé­sé­rie et per­son­na­li­té mas­cu­line de l’an­née), à TVA. « C’est tou­jours flat­teur; c’est le pu­blic qui fait son choix. Je ne sais pas si je pour­rai y être (à cause de son in­ter­ven­tion chi­rur­gi­cale au pied), mais je fe­rai tout mon pos­sible pour y être », ter­mine-t-il.

CLAUDE LE­GAULT

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.