Unis­par­la­mu­sique

Le Journal de Quebec - Weekend - - MUSIQUE -

(DM) La com­pli­ci­té entre Ri­chard Des­jar­dins et le gui­ta­riste Claude Fra­dette re­monte à plu­sieurs an­nées. Ce der­nier était au coeur de Ka­na­su­ta, sor­ti en 2004, dont il avait si­gné la réa­li­sa­tion et as­su­mé la di­rec­tion mu­si­cale pour la tour­née de spec­tacles. Pour Des­jar­dins, c’est « son » gui­ta­riste et un mu­si­cien qu’il ad­mire au plus haut point. Ce qui l’a ame­né à lui confier la réa­li­sa­tion de L’exis­toire, son hui­tième disque. Fra­dette livre ici quel­que­suns de ses com­men­taires sur le « ma­king of » de L’exis­toire. √ L’en­re­gis­tre­ment des pistes de base a été fait « live » le plus pos­sible, afin d’avoir le fee­ling d’un

band qui joue en­semble et non pas d’un amas de pistes col­lées les unes sur les autres. √ La prise de son de l’al­bum est très riche et

na­tu­relle. √ Sou­vent en France, le tra­vail de col­la­bo­ra­tion avec Ri­chard Des­jar­dins s’est sou­vent fait par In­ter­net et en MP3. Ce qui nous per­met­tait d’avoir un sui­vi

constant sur l’évo­lu­tion du pro­jet.

√ Le cô­té com­po­si­teur ins­tru­men­tal de Ri­chard Des­jar­dins est mis en va­leur sur l’al­bum avec des pièces comme El­vi­ra, Los Ayala, le tan­go de L’exis­toire, La nuit avec Hor­tense. √ Mon dé­fi comme réa­li­sa­teur était de réus­sir à

réunir plu­sieurs styles dif­fé­rents tout en gar­dant une ho­mo­gé­néi­té pour que l’al­bum puisse être écou­té in­té­gra­le­ment, sans que les gens soient ten­tés de sau­ter une « toune ». √ Les ex­cel­lents mu­si­ciens qui ont tra­vaillé sur l’al­bum se sont don­nés beau­coup et sont même

al­lés plus loin que les par­ti­tions que j’avais écrites. √ La chan­son Les deux pé­tards s’est cons­truite à par­tir de la piste de basse et la piste de voix im­pro­vi­sée au tout dé­but, ce qui donne à la

chan­son un co­té spo­ken words (nar­ra­tif). √ Dans une pièce comme Mig­wetch, les ar­ran­ge­ments mu­si­caux ont da­van­tage été conçus comme une mu­sique de film. La force des mots pro­jette des images et des am­biances as­sez fortes pour ne pas avoir le goût de trop les en­ca­drer dans un « moule car­ré » de chan­son.

√ Le sen­ti­ment de li­ber­té d’ex­pres­sion que laisse cet al­bum après son écoute est comme un vent de fraî­cheur dans toute la mo­ro­si­té qui sé­vit sur le Qué­bec pré­sen­te­ment. Ça fait du bien d’en­tendre quel­qu’un de libre.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.