De FÉ­LIX à NEIL YOUNG

Fé­lix Leclerc, Dé­dé For­tin, Plume, Da­niel La­voie, Florent Vol­lant, Da­niel La­nois et même Neil Young in­ter­pré­tés à la fa­çon des Char­bon­niers de l’en­fer, au­tre­ment dit en ne mi­sant que sur les voix, la po­do­ryth­mie et sur­tout les textes!

Le Journal de Quebec - Weekend - - MUSIQUE - De­nise MARTEL

De­puis 17 ans que le quin­tette roule sa bosse en fai­sant re­vivre la chan­son tra­di­tion­nelle, Les Char­bon­niers de l’en­fer ont pris tout le monde par sur­prise l’au­tomne der­nier avec Nou­velles fré­quen­ta­tions, leur sixième CD, consa­cré ex­clu­si­ve­ment au ré­per­toire contem­po­rain. Et ce, en conser­vant ja­lou­se­ment leur fa­çon de faire, donc a cap­pel­la, sans ins­tru­ment de mu­sique. Le temps est ve­nu, avec le prin­temps, de pré­sen­ter sur scène le fruit de ces Nou­velles fré­quen­ta

tions, al­bum qu’on prend un réel plai­sir à écou­ter.

« On vou­lait of­frir une tout autre lec­ture des pièces. On s’est po­sé beau­coup de ques­tions sur la fa­çon de faire pour ne pas tom­ber dans la mode des re­prises si po­pu­laire au Qué­bec en ce mo­ment, pas plus que dans le chant cho­ral. Notre but était de ré­in­ven­ter les pièces, exer­cice de créa­tion qu’on a pous­sé le plus loin pos­sible. On a réa­li­sé qu’entre la chan­son contem­po­raine et le ré­per­toire tra­di­tion­nel, les thèmes sont sou­vent les mêmes; par contre, les fa­çons de les ex­pri­mer et les re­pères mu­si­caux sont très dif­fé­rents.

SO­NO­RI­TÉS NOU­VELLES

Avec le peu de moyens qu’on a, on a ten­té de tra­vailler le ré­per­toire en ex­plo­rant des tex­tures dif­fé­rentes, même au ni­veau des pieds, pour ob­te­nir de nou­velles so­no­ri­tés », dit Mi­chel Bor­de­leau, l’un des deux ta­peux de pied du quin­tette qui s’ar­rê­te­ra au Théâtre du Pe­tit Cham­plain, à Qué­bec, les 6 et 7 mai.

« Gé­né­ra­le­ment, on uti­lise des chaus­sures à se­melles de cuir ou avec des bouts de mé­tal. Comme je porte des mo­cas­sins en cuir dans la vie de tous les jours, j’ai eu le goût de les es­sayer. J’ai eu l’im­pres­sion de ta­per sur un gros tam­bour, ça donne un son plus puis­sant, plus or­ga­nique...

« En plus, j’ai créé une es­pèce d’ins­tru­ment avec deux bâ­tons avec les­quels je frappe sur ma plaque, tout en ta­pant des pieds et en chan­tant. Ça crée un uni­vers dif­fé­rent de tout ce qu’on a fait avant », ajoute Bor­de­leau, co­fon­da­teur des Char­bon­niers que plu­sieurs ont connu tou­te­fois comme le ta­peux de pied de La Bot­tine sou­riante, groupe qu’il a quit­té il y a huit ans.

COMME JA­MAIS

Il ex­plique par ailleurs qu’avant d’amor­cer la tour­née à Montréal, le 31 mars der­nier, le groupe a fait une di­zaine de shows en pré­pro­duc­tion, histoire de pla­cer les chan­sons, de dé­ci­der quelles pièces du ré­per­toire tra­di­tion­nel s’in­té­graient le mieux au spec­tacle et de tes­ter l’ordre de pré­sen­ta­tion.

« Il fal­lait choi­sir les bonnes pièces pour faire un tout, pour qu’elles se ma­rient bien entre elles. Qu’elles fassent res­sor­tir notre culture et que ça n’ait pas l’air de pas­ser du coq à l’âne. J’avoue que j’étais ré­bar­ba­tif au dé­part, mais j’ai réa­li­sé en cours de route qu’avec le trai­te­ment qu’on leur donne, c’est un peu le folk­lore de de­main qu’on est en train d’écrire. Les époques changent, mais la chan­son est tou­jours liée à notre culture. Avec Nou­velles fré­quen­ta­tions, on at­teint quelque chose qu’on n’a ja­mais at­teint avant », af­firme Bor­de­leau.

Heu­reux d’avoir re­le­vé le dé­fi et de l’ame­ner sur scène, il ajoute que le groupe, ha­bi­tué d’être à contre-cou­rant, est sur­pris par l’ac­cueil ob­te­nu de­puis la sor­tie de l’al­bum. Tant pour le disque que pour le spec­tacle.

« On a à peu près 150 spec­tacles au pro­gramme pour les deux pro­chaines an­nées et dé­but 2013, en plus de quelques évé­ne­ments spé­ciaux au cours de l’été », pré­cise-t-il, lais­sant pla­ner le doute quant à une par­ti­ci­pa­tion au Fes­ti­val d’été de Qué­bec. Par ailleurs, à l’au­tomne, Les Char­bon­niers de l’en­fer par­ti­ci­pe­ront aux Coups de coeur francophones avec Le Vent du nord. Les Char­bon­niers de l’en­fer se­ront au Théâtre du Pe­tit Cham­plain, à Qué­bec, les 6 et 7 mai.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.