Bal de fi­nis­sants Tout est prêt… presque

MONTRÉAL | C’est l’évé­ne­ment qui marque la vie de tout ado­les­cent. Et, avec Le grand soir, les stu­dios Dis­ney comptent mettre à pro­fit ce ri­tuel ini­tia­tique et la réa­li­té des jeunes d’au­jourd’hui.

Le Journal de Quebec - Weekend - - CINÉMA - Isa­belle Hon­te­bey­rie

Film cho­ral, Le grand soir met en scène une ga­le­rie va­riée com­po­sée de pas moins de 14 per­son­nages ! No­va Pres­cott (Ai­mee Tee­gar­den) est la pré­si­dente du co­mi­té or­ga­ni­sa­teur de l’évé­ne­ment et au­tour d’elle gra­vite une bro­chette de condis­ciples dans la­quelle le pu­blic cible se re­con­naî­tra. Bran­don (Jo­na­than Keltz) est l’am­bi­tieux, Mei (Yin Chang), l’ar­tiste et Ali (Ja­nelle Or­tiz), l’ama­trice de po­tins. On fait aus­si la connais­sance de Ro­lo (Joe Ad­ler), le mec sym­pa et pas com­pli­qué, Ty­ler (De’Vaughn Nixon), le spor­tif et même Lloyd (Ni­cho­las Braun), le re­je­té de ser­vice.

Les choses se com­pliquent un peu quand l’en­droit où sont ran­gées les dé­co­ra­tions du bal flambe et que le di­rec­teur de l’école de­mande à Jesse Rich­ter (Tho­mas McDo­nell qui joue­ra bien­tôt dans Dark Sha­dows de Tim Bur­ton où il tien­dra le rôle de John­ny Depp jeune), le trouble-fête ty­pique, de prê­ter main-forte à No­va.

DE VRAIS ADOS…

Ou­bliez le sexe, l’al­cool et la drogue. Ou­bliez aus­si ces scènes de dé­bauche qui sont mon­naie cou­rante dans ce qu’il est conve­nu d’ap­pe­ler les « films pour ados ». Car la réa­li­té des jeunes est tout autre.

« Ils sont nor­maux, ils n’ont pas de lan­gage spécial, ne sacrent pas à tout bout de champ. Les ados sont comme vous et moi, pas comme on les pré­sente ha­bi­tuel­le­ment à Hol­ly­wood », s’est in­sur­gé le réa­li­sa­teur Joe Nuss­baum ( Ven­geance en py­ja­ma) lors du jun­ket du film Le grand soir.

Le long-mé­trage, qui prend l’af­fiche le 29 avril, se si­tue dans la li­gnée de po­pu­laires émis­sions de té­lé­vi­sion comme Glee ou comme High School Mu­si­cal. Oui, les pro­blèmes ty­piques des étu­diants d’école se­con­daire sont abor­dés, mais de ma­nière réa­liste et sus­cep­tible de les tou­cher.

« Le film se concentre sur ce que ce­la si­gni­fie d’être au se­con­daire, sur les émo­tions gé­né­rées par le fait d’al­ler à un bal de fi­nis­sants, sur le fait de sor­tir avec quel­qu’un, de tom­ber amou­reux ou, au contraire, de ne plus l’être, etc. C’est un ter­reau tel­le­ment fer­tile et tel­le­ment riche qu’on n’a pas be­soin d’avoir re­cours aux in­trigues ha­bi­tuelles. »

Si tous les jeunes ac­teurs (dont, pour cer­tains, c’est la pre­mière ex­pé­rience de­vant la ca­mé­ra) s’ac­cordent pour dire que leurs per­son­nages sont bien dé­fi­nis et tou­che­ront une corde sen­sible chez les ados, ils échan­ge­raient vo­lon­tiers leurs sou­ve­nirs de bal de fi­nis­sants avec la ver­sion Dis­ney de la soi­rée. « Après avoir vu le film, j’ai re­gret­té de ne pas m’être plus im­pli­quée dans mon bal », confie Ai­mee Tee­gar­den.

Et, quand ar­rive l’in­évi­table ques­tion de sa­voir s’il y au­ra une suite à ce Grand soir, le réa­li­sa­teur se fait vague. « Nous es­pé­rons avoir fait un film qui plai­ra au pu­blic, le reste est hors de notre contrôle. »

Le grand soir de Joe Nuss­baum avec Ai­mee Tee­gar­den, Jo­na­than Keltz et Yin Chang prend l’af­fiche à tra­vers le Qué­bec le 29 avril.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.