Quand Rouge, Grand-mère et Loup font équipe...

Han­sel et Gre­tel ont été kid­nap­pés par une mé­chante sor­cière. Rouge, Grand-mère et Loup ar­rivent à la res­cousse et Karine Va­nasse, Béa­trice Pi­card et Pierre Le­beau, qui doublent ces per­son­nages ico­niques, nous dé­voilent leurs aven­tures.

Le Journal de Quebec - Weekend - - CINÉMA - Isa­belle Hon­te­bey­rie

Film d’ani­ma­tion fa­mi­lial pré­sen­té en 3D, «Le re­tour du pe­tit chaperon rouge: la contre-at­taque» est la suite des aven­tures dé­jan­tées de Rouge (Karine Va­nasse), Grand-mère (Béa­trice Pi­card) et Loup (Pierre Le­beau).

«C’est ce que j’ai tout de suite ai­mé», a lan­cé Karine Va­nasse lors de son en­tre­vue à l’Agence QMI. «Comme dans l’ima­gi­naire des en­fants, le film part dans tous les sens.»

Et ef­fec­ti­ve­ment, qui s’at­tend à voir le Chaperon rouge prendre des cours de Kung Fu cu­li­naire, Grand-mère res­sem­bler à Tom Cruise dans « Mis­sion: Im­pos­sible » ou le Loup faire équipe avec un écu­reuil sur sté­roïdes? «Rouge est un per­son­nage au­quel au­tant les gar­çons que les filles peuvent s’iden­ti­fier», a sou­li­gné Karine Va­nasse qui double ici nul autre que Hay­den Pa­net­tiere.

UNI­VER­SEL

Le mes­sage et la mo­rale de ce conte de fée aty­pique ne sont pas, au contraire des films pour en­fants, om­ni­pré­sents; autre atout de cette pro­duc­tion co­lo­rée dont les dia­logues à deux ni­veaux s’adressent au­tant aux pe­tits qu’aux grands.

«Je trou­vais le fun que Rouge soit une fille pleine de cou­rage et d’éner­gie, qui veuille prendre les choses en main. Oui, c’est im­por­tant qu’elle dé­ve­loppe sa confiance en elle-même, mais c’est tout aus­si im­por­tant d’avoir des par­te­naires avec qui par­ta­ger.»

Si Béa­trice Pi­card a re­pris, pour une deuxième fois, le dou­blage de Grand­mère parce qu’elle était in­té­res­sée par «le dé­fi tech­nique» de la pro­cé­dure qu’elle adore, Pierre Le­beau s’est re­mis dans la peau de ce Loup, faux dur au grand coeur, en ayant une conscience aigüe des va­leurs trans­mises.

«Lors de la pre­mière ver­sion, j’avais de­man­dé à voir le film», se sou­vient l’ac­teur et homme de scène. «Je vou­lais sa­voir ce qui était vé­hi­cu­lé et c’est d’ailleurs un sou­ci qui m’ha­bite constam­ment. Oui, les ac­teurs ont une res­pon­sa­bi­li­té so­ciale à plu­sieurs ni­veaux.»

Sans trop dé­voi­ler de punchs pour ne pas gâ­cher le plai­sir des ci­né­philes, les trois ac­teurs – qui parlent du dou­blage avec des pé­tille­ments de joie dans les yeux tant ils ont ado­ré l’ex­pé­rience – sont tous tom­bés d’ac­cord : « Le re­tour du pe­tit chaperon rouge: la contreat­taque » est un film fa­mi­lial par ex­cel­lence.

« Les ré­fé­rences sont uni­ver­selles » de dire Pierre Le­beau en élar­gis­sant le dé­bat et en dé­plo­rant, qu’au­jourd’hui, nous soyons ma­tra­qués de trop de choses par la mul­ti­pli­ca­tion des mé­dias et des moyens de com­mu­ni­quer.

«Je trouve le fun que ce film offre aux en­fants une autre op­tion» concluait Karine Va­nasse en rap­pe­lant l’ori­gi­na­li­té et l’ima­gi­naire dé­bri­dé de ces nou­velles aven­tures d’un pe­tit chaperon rouge tout sauf clas­sique!

« Le re­tour du pe­tit chaperon rouge: la contre-at­taque » prend l’af­fiche par­tout au Qué­bec, en ver­sion fran­çaise qué­bé­coise et en ver­sion ori­gi­nale an­glaise (« Hood­win­ked Too! Hood Vs Evil »), en 3D et en 2D, dès le 29 avril pro­chain.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.