EST MON DÉ­MON...

Pen­dant que la pro­vince s’en­flamme sur le par­don qu’il fau­drait ou non ac­cor­der à Ber­trand Can­tat, la réa­li­sa­trice De­bo­rah Chow dé­barque sur le bout des pieds avec Le prix à payer, un long mé­trage d’une grande fi­nesse qui ex­plore les thèmes de la mi­sé­ri­co

Le Journal de Quebec - Weekend - - CINÉMA - Cé­dric BÉ­LAN­GER

Fran­che­ment, la ci­néaste to­ron­toise n’au­rait pas pu choi­sir un mo­ment plus ap­pro­prié pour pré­sen­ter son pre­mier long mé­trage tour­né à Montréal dans les deux langues of­fi­cielles, met­tant en ve­dette l’Amé­ri­cain Zach Braff et Isa­belle Blais.

Car il y est aus­si ques­tion d’un dé­cès tra­gique et des consé­quences du drame sur la vie des pro­ta­go­nistes.

Le drame en ques­tion prend ici la forme d’un ac­ci­dent d’au­to­mo­bile. Ven­deur de drogue, Hen­ry (Braff) se rend chez un client quand il heurte Na­tha­lie (Blais). En­ceinte de huit mois et dé­lais­sée par son ma­ri (Pa­trick Lab­bé) ab­sor­bé par son tra­vail, celle-ci veut se rendre à l’hô­pi­tal et at­tend un taxi en plein mi­lieu de la rue.

En état d’ébrié­té, Hen­ry se pousse sans même s’ar­rê­ter. Na­tha­lie s’en tire avec une simple contu­sion, mais le bé­bé ne sur­vi­vra pas.

Ron­gé par les re­mords, Hen­ry fi­nit par re­tra­cer sa vic­time, qui vient de quit­ter son do­mi­cile et son ma­ri in­ca­pable de la moindre em­pa­thie. Sans lui ré­vé­ler qu’il est la cause de ses mal­heurs, Hen­ry lui offre le gîte et de­vient pour elle une sorte d’ange gar­dien. Mais l’étau de la po­lice se res­serre et Hen­ry réa­lise qu’il de­vra mettre cartes sur table avec Na­tha­lie.

ODE À MONTRÉAL

Bien qu’im­pro­bable dans la « vraie vie », une re­la­tion comme celle qui se dé­ve­loppe entre Hen­ry et Na­tha­lie per­met à De­bo­rah Chow de pro­po­ser une ré­flexion pre­nante sur la culpa­bi­li­té et, ul­ti­me­ment, la ca­pa­ci­té de par­don­ner, sans adop­ter un ton mo­ra­li­sa­teur. Elle le fait avec un scé­na­rio bien fi­ce­lé qui ne s’épi­varde pas dans d’in­utiles in­trigues se­con­daires.

La ci­néaste a fait une par­tie de ses études à Montréal et elle dresse un por­trait vi­brant d’une mé­tro­pole mul­tieth­nique où se cô­toient l’an­glais et le fran­çais. Chow nous en­traîne dans le quar­tier chi­nois, dans les bars de la rue Saint-Laurent, fait man­ger des ba­gels à ses per­son­nages et pige même dans le ré­per­toire de groupes mon­tréa­lais (Pa­trick Wat­son, We Are Wolves, Plants & Ani­mals) pour bâ­tir une bande so­nore bien as­sor­tie.

Tout en re­te­nue, Braff rend bien les tour­ments qui ha­bitent son Hen­ry. Mais sur­tout, cha­peau bas à Isa­belle Blais, qui nous montre en­core une fois toute l’éten­due de son im­mense ta­lent.

PHO­TO COURTOISIE

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.