Gla­ciale ran­don­née

Le Journal de Quebec - Weekend - - TOURISME -

De­puis 2002, l’ex­cur­sion­niste de choc An­drew Skur­ka a par­cou­ru plus de 40 000 km à pied, à ski ou en ca­not. Na­tio­nal Geo­gra­phic France consacre un long ar­ticle à ce fou de la ran­don­née en so­lo qui ne semble heu­reux que lors­qu’il risque sa vie dans un en­vi­ron­ne­ment hos­tile. Il a ré­cem­ment par­cou­ru 7 530 ki­lo­mètres « à tra­vers huit parcs na­tio­naux, des chaînes de mon­tagnes et tout le ter­ri­toire du Yu­kon. » Pen­dant son pé­riple de marche, de ski et de ca­no­tage, Skur­ka n’a eu droit qu’à 20 jours de pieds secs sur 118. Il lui a dé­jà fal­lu par­cou­rir 1057 ki­lo­mètres sans croi­ser une route et pas­ser 24 jours d’af­fi­lée sans voir quel­qu’un. An­drew Skur­ka est « de­ve­nu une lé­gende dans les cercles de la ran­don­née ex­trême pour son sens de la pré­pa­ra­tion et sa ges­tion pré­cise de chaque ki­lo­mètre. » Mais l’Alas­ka s’est avé­rée très dif­fi­cile à par­cou­rir : sou­vent, il de­vait pro­gres­ser de peine et de mi­sère sur des sur­faces trop gla­cées pour y ca­no­ter, mais trop fra­gile pour y mar­cher ou y skier, ce qui lui im­po­sait une gym­nas­tique fa­ti­gante. Sou­vent, le ma­tin, Skur­ka de­vait se ré­soudre à en­fi­ler des bottes et des vê­te­ments qui avaient ge­lé du­rant la nuit. Il avait bien pla­ni­fié ses pro­vi­sions : ain­si, au cours de son pé­riple, il n’a per­du que 5 kg sur 77.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.