L’UNI­VERS SE­LON HUBERT REEVES

Le Journal de Quebec - Weekend - - WEEKEND - Ra­phaël Gen­dron-Mar­tin

MONTRÉAL | « Sommes-nous seuls dans l’uni­vers ? » Les deux as­tro­phy­si­ciens Hubert Reeves et Jean-Pierre Lu­mi­net se posent l’éter­nelle ques­tion dans le nou­veau do­cu­men­taire Du Big Bang au Vi­vant.

« Avec ce do­cu­men­taire, nous vou­lions es­sayer de pré­sen­ter d’une fa­çon claire et bien illus­trée les avances ré­centes sur le plan de la science, en par­ti­cu­lier sur le plan de l’as­tro­no­mie et de la pla­né­to­lo­gie, a men­tion­né Hubert Reeves à l’Agence QMI. C’était un but grand pu­blic avec beau­coup d’illus­tra­tions et des in­ter­views de plu­sieurs per­sonnes très ac­tives qui ont contri­bué au pro­grès de la connais­sance. »

La concep­tion du do­cu­men­taire a pris deux ans. Le Groupe ECP et TVA Films ont tra­vaillé à la pro­duc­tion avec Io­lande Ca­drin-Ros­si­gnol et De­nis Bla­quière.

En plus du do­cu­men­taire de 87 mi­nutes, le DVD com­prend éga­le­ment 80 mi­nutes de sup­plé­ments et un disque de la bande so­nore du film, par l’Or­chestre sym­pho­nique des mu­si­ciens du monde.

LA GRANDE QUES­TION

Alors, Mon­sieur Reeves, sommes-nous seuls dans l’uni­vers ? « Ça reste la grande ques­tion à la­quelle on n’a pas de ré­ponse, a dit l’as­tro­phy­si­cien. Tout le monde se la pose de­puis des mil­liers d’an­nées. Il n’y a pas d’élé­ments scien­ti­fiques qui nous per­mettent de ré­pondre dans un sens ou dans l’autre. On ne peut que conti­nuer à la po­ser. »

« Je peux conce­voir qu’il n’y ait pas de vie ailleurs que sur la Terre. Mais mon opi­nion n’a pas beau­coup d’im­por­tance. C’est une opi­nion gra­tuite et sans fon­de­ment scien­ti­fique. Mais d’après moi, il y en a beau­coup [de vies ailleurs]. Mais peut-être que je me trompe com­plè­te­ment. »

Lui qui a étu­dié l’uni­vers toute sa vie, Hubert Reeves af­firme en être en­core fas­ci­né au­jourd’hui.

« Je le suis plus que ja­mais. C’est fan­tas­tique ce qu’on dé­couvre au­jourd’hui sur le pas­sé de l’uni­vers, sur le fonc­tion­ne­ment des étoiles, des trous noirs et des ga­laxies. Tout ça est com­plè­te­ment hors des pos­si­bi­li­tés de l’ima­gi­na­tion. C’est ex­tra­or­di­naire dans tous les sens du terme. C’est fas­ci­nant. »

Même s’il est l’un des spé­cia­listes les plus ré­pu­tés sur le su­jet, Hubert Reeves as­sure être en­core dé­pas­sé par cer­tains as­pects de sa pro­fes­sion.

« Tout à fait. Ce qu’on ap­prend au­jourd’hui sur les pre­miers temps de l’uni­vers, les phé­no­mènes qui se sont pas­sés quand l’uni­vers avait quelques mi­cro-se­condes, sont des évé­ne­ments qu’on ar­rive à re­pro­duire dans des grands ac­cé­lé­ra­teurs. »

PRO­GRÈS DE LA SCIENCE

« La science se pour­suit et fait des pro­grès aus­si bien sur le plan des tech- niques, comme la construc­tion du té­les­cope géant et des ac­cé­lé­ra­teurs, mais aus­si l’étude des élé­ments les plus fas­ci­nants comme l’ADN et la vie. »

L’as­tro­phy­si­cien re­con­naît que l’époque ac­tuelle est très in­té­res­sante sur le plan des dé­cou­vertes.

« De­puis quelques siècles, on dé­couvre des choses nou­velles grâce au pro­grès des sciences et des tech­no­lo­gies. Un peu comme un en­fant qui ouvre les yeux, on est dans une pé­riode où l’on ouvre les yeux sur des di­men­sions. On voit des images, des ob­jets, des ga­laxies que per­sonne n’avait vus au­pa­ra­vant. On peut donc dire que c’est une pé­riode fa­bu­leuse. » √ Le DVD Du Big Bang au Vi­vant se­ra en ma­ga­sin dès le 3 mai.

PHO­TO SÉBASTIEN ST-JEAN | AGENCE QMI

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.