Playbook, une­ta­blette pro­fes­sion­nelle

Le Journal de Quebec - Weekend - - WEEKEND - Pas­cal For­get Col­la­bo­ra­tion spé­ciale pfor­get@journalmtl.com

Vous en avez as­sez d’en­tendre par­ler de ta­blettes ? Prenez votre mal en pa­tience ! Face au suc­cès du iPad d’Apple, les com­pa­gnies concur­rentes ré­pliquent dans l’es­poir de se tailler une part du mar­ché. La com­pa­gnie Re­search In Mo­tion (RIM), les créa­teurs du Bla­ckBer­ry, a sa ta­blette PlayBook, une ta­blette qu’on dit pro­fes­sion­nelle... Com­ment se com­pare-t-elle au iPad ?

DE­SI­GN FONC­TION­NEL

La ta­blette est d’un look très sobre, très fonc­tion­nel. L’ab­sence de bou­ton pour re­ve­nir en ar­rière dé­bous­so­le­ra les ha­bi­tués des ta­blettes iOS ou An­droid : avec le Playbook, on glisse plu­tôt son doigt du cadre vers le haut ou le bas de l’écran. On peut en­suite pas­ser ra­pi­de­ment d’une ap­pli­ca­tion à une autre, ou faire ap­pa­raître le me­nu des op­tions sup­plé­men­taires et les no­ti­fi­ca­tions du sys­tème.

PLUS PE­TITE

Son écran fait 7 pouces de dia­go­nale, contre 10 pour le iPad. La ta­blette est plus fa­cile à ran­ger dans son sac, mais en contre­par­tie, mal­gré la très bonne qua­li­té de l’écran, il faut par­fois plis­ser des yeux pour voir les pe­tits ca­rac­tères. Ses deux ca­mé­ras, de­vant et der­rière, sont de ré­so­lu­tion plus éle­vée que celle du iPad. On peut fil­mer en ré­so­lu­tion HD 1080p, et une sor­tie HDMI per­met de re­lier son Playbook à son té­lé­vi­seur sans avoir be­soin d’adap­ta­teur. On peut na­vi­guer sur des sites et voir le conte­nu Flash, uti­li­sé sur plu­sieurs sites comme Tou.TV. Mais ça ne fonc­tionne pas tou­jours par­fai­te­ment : je n’ai pas su quoi faire quand un jeu Flash m’a de­man­dé d’ap­puyer sur une touche du cla­vier... Sans avoir de cla­vier sans fil sous la main.

AP­PLI­CA­TIONS LI­MI­TÉES

Le Playbook uti­lise un sys­tème d’ex­ploi­ta­tion Bla­ckber­ry Ta­blet OS, avec un nombre d’ap­pli­ca­tions très li­mi­tées com­pa­ra­ti­ve­ment à l’App Store d’Apple et du Mar­ket An­droid. Quelques ap­pli­ca­tions sont tou­te­fois pré­ins­tal­lées : Te­tris et NFS Un­der­co­ver (un jeu de course au­to­mo­bile), de même que des ap­pli­ca­tions pour lire et édi­ter des do­cu­ments Of­fice de Mi­cro­soft. Et grosse la­cune : il n’y a pas d’ap­pli­ca­tion pour prendre ses cour­riels, consul­ter son ca­len­drier ou ses contacts ! On doit ab­so­lu­ment éta­blir une connexion sans fil avec un Bla­ckBer­ry pour les rendre ac­ces­sibles; si­non, il faut donc se conten­ter d’uti­li­ser la page Web de son ser­vice (Ya­hoo!, Hot­mail ou Gmail par exemple) pour com­po­ser un cour­riel. Ce n’est pas fa­cile avec l’in­ter­face tac­tile... Et on ne peut pas com­po­ser des cour­riels sim­ple­ment quand on n’a pas ac­cès à in­ter­net.

Même si la ta­blette se de­vait d’être lan­cée le plus tôt pos­sible pour es­pé­rer cap­tu­rer des parts de mar­ché du iPad, elle semble avoir été lan­cée pré­ci­pi­tam­ment. Au mo­ment d’écrire ces lignes, le sys­tème d’ex­ploi­ta­tion n’était pas of­fert en fran­çais, ce qui est éton­nant, puisque RIM est une com­pa­gnie ca­na­dienne. Le lo­gi­ciel pour re­lier le Playbook n’est pas en­core com­pa­tible avec un Mac. Et on pro­met aus­si une com­pa­ti­bi­li­té avec les ap­pli­ca­tions An­droid, via un ému­la­teur, mais il fau­dra aus­si at­tendre. Et rien ne dit que ça va bien fonc­tion­ner !

Est-ce qu’à 499 $, la Playbook va in­té­res­ser quel­qu’un qui n’est pas un accro du Bla­ckBer­ry ? Je ne pense pas. Les consom­ma­teurs vont plu­tôt re­gar­der du cô­té du iPad 2 (une va­leur sûre), mais aus­si de la Xoom de Mo­to­ro­la, et de la nou­velle ta­blette Trans­for­mer d’Asus, ven­due à par­tir de 399 $, avec la pos­si­bi­li­té d’ajou­ter une base amo­vible qui ajoute un cla­vier et aug­mente l’au­to­no­mie...

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.