DÉLOGEZ L’EN­TRÉE FA­TI­DIQUE

Le Journal de Quebec - Weekend - - WEEKEND - Ro­bert La­tu­lippe Col­la­bo­ra­tion spé­ciale

Si l’un des dé­fen­seurs semble être sur le point de ma­jo­rer sa suite et que vous sa­vez qu’il pos­sède une en­trée cru­ciale, faites tout en votre pos­sible pour dé­lo­ger cette en­trée fa­ti­dique.

Don­neur : Ouest. Nord-Sud vul­né­rables.

En­tame : 10 de coeur. Émet­tons d’abord quelques com­men­taires sur les en­chères. Avec ses 9 PH, Sud ne doit pas pas­ser sur le 2 ♣ de son par­te­naire. Il doit sim­ple­ment le sup­por­ter. Quand ce­lui-ci re­vient à 3 ♥ , ce­la de­mande de ga­ger 3SA avec un se­miar­rêt dans cette cou­leur. Com­pre­nez bien que la dame est un se­mi-ar­rêt.

Comme Ouest en­tame le 10 de coeur, le dé­cla­rant laisse ve­nir vers sa dame. Dès ce mo­ment, la carte qu’il joue­ra en deuxième lieu dé­ter­mi­ne­ra la réus­site ou l’échec du contrat. Ain­si, s’il opte pour le jeu du roi de trèfle et l’im­passe à la dame, c’est la chute. En ef­fet, Est prend la main avec la dame et re­tourne coeur pour dé­lo­ger l’as de Nord. Comme Ouest pos­sède en­core son as de pique, rien n’em­pê­che­ra son camp de faire 3 le­vées de coeur, la dame de trèfle et l’as de pique.

D’après les en­chères, Ouest est mar­qué pour dé­te­nir l’as de pique. Dans le cas contraire, il au­ra la dame de trèfle. Ain­si, la carte clé de la main, c’est l’as de pique. Au deuxième tour, il est donc im­pé­ra­tif pour le dé­cla­rant de jouer pe­tit pique vers le roi du mort. Si Ouest duque, le clan Nord-Sud comp­ta­bi­lise dé­jà 9 le­vées. S’il monte plu­tôt de l’as de pique, même un re­tour coeur ne pour­ra em­pê­cher le dé­cla­rant de réa­li­ser son contrat. Sud n’a qu’à du­quer le deuxième tour de coeur.

Ah, l’im­por­tance des pre­mières cartes jouées ! C’est tel­le­ment si­mi­laire aux pre­mières an­nées de notre en­fance lorsque les psy­cho­logues crient haut et fort que tout se joue dans les cinq pre­mières an­nées.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.