REN­DEZ-VOUS AVEC LUI-MÊME

Qu’ont en com­mun Ch­loé Sainte-ma­rie, Mi­chel Ri­vard, Da­niel La­voie, Claire Pel­le­tier, La bande ma­gné­tik, le Cirque du So­leil et L’OSQ? Eux et bien d’autres ont pro­fi­té des ser­vices du chan­teur Claude Val­lières, qui avec tout son ba­gage en mains, pro­pose —

Le Journal de Quebec - Weekend - - CLAUDE VALLIÈRES - PIERRE O. NA­DEAU Le Jour­nal de Qué­bec

Jus­qu’à l’an der­nier, le nom de Claude Val­lières était sur­tout as­so­cié à la for­ma­tion a ca­pel­la La bande ma­gné­tik, qui l’a me­né plu­sieurs fois en Eu­rope. Pa­ral­lè­le­ment, notre tra­vailleur au­to­nome a col­la­bo­ré avec un grand nombre d’ar­tistes qué­bé­cois, sur scène comme sur disque. Il a même prê­té sa voix sur le pro­chain al­bum de Noël de Ch­loé Sainte-ma­rie.

Il est aus­si une des voix de l’al­bum Cor­teo du Cirque du So­leil. « La somme de toutes mes ex­pé­riences m’a cer­tai­ne­ment beau­coup en­ri­chi sur le plan ar­tis­tique. »

« À chan­ter avec Claire Pel­le­tier ou La bande ma­gné­tik, on de­vient meilleur chan­teur; à tra­vailler avec Ju­di Ri­chards, on de­vient meilleur hu­main, et à cô­toyer Mi­chel Cus­son (la trame so­nore du film Res­cue), ça ouvre les oreilles », ex­plique ce­lui qui est aus­si char­gé de cours en chant à l’uni­ver­si­té La­val et à l’école na­tio­nale de la chan­son de­puis dix ans.

Claude Val­lières est aus­si un des coachs vo­caux les plus en de­mande au Qué­bec. À ce titre, il a oeu­vré dans la plu­part des fes­ti­vals de chan­son, dont ceux de Gran­by et de Pe­tite-val­lée, for­mant des ar­tistes tels que Ma­rieDe­nise Pel­le­tier, Jean Le­loup et Dumas.

ONZE CHAN­SONS ORI­GI­NALES

Après s’être ain­si « épar­pillé avec bon­heur » un peu par­tout du­rant toutes ces an­nées, Claude Val­lières a dé­ci­dé de sor­tir de sa « zone de confort » pour pro­duire son pre­mier al­bum, ju­geant la né­ces­si­té de « (se) don­ner ren­dez-vous avec (lui)-même ».

L’au­teur-com­po­si­teur-in­ter­prète a donc réuni 11 de ses com­po­si­tions — textes et mu­siques — sur l’al­bum Souffles lan­cé cette se­maine. L’ori­gi­na­li­té du pro­duit tient à la fa­çon de l’ar­tiste de pro­po­ser des chan­sons pop dans un uni­vers très par­ti­cu­lier s’ins­pi­rant de ses pas­sions pour le folk et les mu­siques du monde. On re­con­naît l’es­sence de son ex­pé­rience a

ca­pel­la à tra­vers des « per­cus­sions vo­cales », qui s’ajoutent au ca­rac­tère dis­tinc­tif. Sa fa­çon d’uti­li­ser la voix comme un ins­tru­ment pour créer des am­biances so­nores donne à cet al­bum une cou­leur unique.

Lors­qu’on fait re­mar­quer à l’ar­tiste la grande qua­li­té tech­nique de l’al­bum pro­duit à Qué­bec, il ré­pond à la fois avec fier­té et hu­mi­li­té: « ...j’ai pas­sé ma vie dans des stu­dios d’en­re­gis­tre­ment. J’ai beau­coup ap­pris... »

Il faut dire qu’il a aus­si eu la main heu­reuse en pro­fi­tant de la com­pli­ci­té d’un maître en « mas­te­ring » en la per­sonne de l’amé­ri­cain Scott Hull, re­con­nu pour sa col­la­bo­ra­tion au­près de lé­gendes telles que Leo­nard Co­hen et Bob Dy­lan.

Et tout l’al­bum est en fran­çais. C’est l’évi­dence même pour cet au­teur de deux re­cueils de nou­velles tou­jours épris de la ri­chesse de notre langue « qu’on peut faire swi­gner au­tant que l’an­glais », as­sure-t-il. Un pre­mier ex­trait de l’al­bum, Tu l’vois

pas, a tour­né tout l’été sur plu­sieurs ra­dios au Qué­bec, en On­ta­rio et au Nou­veauB­runs­wick. Un deuxième titre, Aliou et les

autres, a été dis­tri­bué dans 600 sta­tions de ra­dio de la fran­co­pho­nie, ce qui ex­plique qu’elle a dé­jà été dif­fu­sée en Grèce, en Aus­tra­lie et en Bos­nie, ce qui étonne agréa­ble­ment l’au­teur.

CLAUDE VAL­LIÈRES

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.