SE METTRE À NU POUR UNE BONNE CAUSE

Si ses fou­founes ont fait ja­ser dans les der­nières se­maines, Boom Des­jar­dins ne re­grette pas d’avoir po­sé nu dans le cadre de la cam­pagne En des­sous on est tous pa­reils, or­ches­trée au pro­fit de Cen­traide.

Le Journal de Quebec - Weekend - - MUSIQUE - Serge DROUIN Le Jour­nal de Qué­bec

« Quand on m’a pro­po­sé de po­ser nu pour cette cause (lles gens dans le be­soin), j’ai tout de suite dit oui. Puis, plus tard, je me suis dit: ça me tente-tu vrai­ment? Je sais que des ar­tistes ont dit oui puis re­fu­sé. Fi­na­le­ment, je me suis dit que si mes fou­founes pou­vaient ai­der Cen­traide, tant mieux. Lors de la ses­sion de pho­tos, nous en avons prises plu­sieurs. Je ne pen­sais pas qu’ils choi­si­raient celle-là », ex­plique le chan­teur.

Pour lui, il est im­por­tant de s’im­pli­quer dans la com­mu­nau­té. « Des co­mé­diens ont trou­vé ça dif­fi­cile de po­ser nu. Ima­gine pour moi, un chan­teur. Je crois que ce n’est pas fa­cile pour per­sonne de se mettre nu, de se pro­me­ner tour nu sur un pla­teau », lance le chan­teur.

EN TOUR­NÉE

Il y a quelque temps, Boom Des­jar­dins don­nait le coup d’en­voi à sa toute nou­velle tour­née, Avec le temps. « C’est un spec­tacle qui est loin de Rock

le Qué­bec. Avec le temps est un spec­tacle acous­tique, in­ti­miste. J’ai trois mu­si­ciens avec moi. »

Pour ce spec­tacle, Des­jar­dins met l’ac­cent sur les chan­sons de son ré­cent disque, Avec le temps. Il ef­fec­tue aus­si un sur­vol de sa car­rière. Il re­vi­site des pièces de La Chi­cane et du dé­but de sa car­rière so­lo. « J’ai tou­jours un plai­sir à chan­ter des chan­sons comme Cal­vaire. Le pu­blic aime aus­si les en­tendre. Je ne peux pas re­fu­ser de la chan­ter. C’est grâce à ces chan­sons si j’ai fait la car­rière que j’ai », dit le chan­teur, qui se­ra no­tam­ment le 10 no­vembre au Ca­ba­ret du Ca­pi­tole.

Se­lon Des­jar­dins, l’en­semble de ce nou­veau spec­tacle est très folk. « Il y a tou­jours eu du folk dans mon ré­per­toire. C’est sou­vent dans ce son, seul avec une gui­tare, que naissent les chan­sons. Elles prennent toutes leur sens », sou­ligne le chan­teur.

40 ANS

Boom Des­jar­dins a eu 40 ans cette an­née. Vieillir ne lui fait pas peur. « La per­cep­tion des choses change lors­qu’on vieillit. Je pense qu’on de­vient meilleur, mieux dans sa peau. »

En spec­tacle d’ailleurs, Des­jar­dins dé­die une chan­son à son fils. « Je lui dis de quelle ma­nière j’en­vi­sage l’ave­nir pour lui. » Il y a aus­si une chan­son pour sa blonde « afin de lui dire com­bien je l’aime, tout l’amour que j’ai pour elle », ter­mine-t-il. √ Boom Des­jar­dins se­ra no­tam­ment en spec­tacle le 10 no­vembre au Ca­ba­ret du Ca­pi­tole, le 10 dé­cembre au Vieux-clo­cher de Ma­gog et le 24 fé­vrier à la Mai­son de la culture de Trois-ri­vières.

BOOM DES­JAR­DINS

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.