La voix my­thique de YES à Qué­bec

Après avoir tra­ver­sé une pé­riode dif­fi­cile en rai­son de pro­blèmes de san­té, Jon An­der­son dit main­te­nant na­ger en plein bon­heur à la fa­veur de sa tour­née avec son fi­dèle aco­lyte Rick Wa­ke­man, une tour­née qui roule de­puis cinq ans et qui s’ar­rê­te­ra sous peu

Le Journal de Quebec - Weekend - - MUSIQUE - PIERRE O. NA­DEAU Le Jour­nal de Qué­bec

« Je suis très heu­reux et en pleine forme », lance avec en­thou­siasme le chan­teur en en­tre­vue. « Et j’ai beau­coup de plai­sir. Avec Rick, je m’amuse beau­coup; je res­sens une forte et belle ami­tié entre nous deux. On a beau­coup de plai­sir à in­ter­pré­ter les clas­siques de Yes, in­cluant no­tam­ment Awa­ken, et à in­ter­pré­ter les chan­sons de l’al­bum The Li­ving Tree, qu’on a créé en­semble l’an der­nier. Du pur bon­heur! »

Le vé­té­ran ap­pré­cie plus que ja­mais la vie de tour­née. « C’est dif­fé­rent par rap­port à nos an­ciennes tour­nées. C’est plus re­laxant. Je me paie du bon temps avec ma femme Ja­nee; on prend le temps de vi­si­ter les villes où nous nous ar­rê­tons. On prend le temps aus­si de res­pi­rer l’at­mo­sphère de tous ces lieux. »

Jon An­der­son dit se plaire par­ti­cu­liè­re­ment au Qué­bec. « L’éner­gie y est tel­le­ment bonne; on pro­fite de vrais mo­ments de li­ber­té, et on ap­pré­cie toutes ces belles choses qu’on peut voir. Et puis, il y a ce pu­blic qui tou­jours aus­si fan­tas­tique... »

Rap­pe­lons que la tour­née de Jon An­der­son et de Rick Wa­ke­man s’ar­rê­te­ra le 10 no­vembre, au Grand Théâtre de Qué­bec, et le 12 no­vembre, au Théâtre Saint-de­nis.

Le chan­teur et le cla­vié­riste fe­ront le bon­heur des fans de Yes en re­pre­nant des in­con­tour­nables, comme Rouan­da­bout, Sur­vi­val, Ow­ner of a Lo­ne­ly Heart, en plus de faire hon­neur aux nou­velles chan­sons de l’al­bum The Li­ving Tree.

LA TOUR­NÉE PRO­JECT 360

Bien sûr, on se sou­vient d’an­der­son, le chan­teur à la voix my­thique, et de Wa­ke­man, le ma­gi­cien des cla­viers, comme des deux forces créa­trices du lé­gen­daire groupe Yes, qui pour­suivent la tour­née Pro­ject 360.

Rap­pe­lons qu’en 2008, après le pas­sage re­mar­qué de Yes au Fes­ti­val d’été de Qué­bec, des pro­blèmes de san­té (pul­mo­naires) avaient for­cé An­der­son à in­ter­rompre sa car­rière de chan­teur. La tour­née mon­diale de Yes avait alors dû être an­nu­lée. Elle al­lait re­prendre, en 2009, mais sans An­der­son, qui avait été rem­pla­cé par le Mon­tréa­lais Be­noît Da­vid. Ce der­nier s’était fait re­mar­quer sur In­ter­net comme chan­teur de Close to the Edge, un groupe hom­mage à Yes, qui rou­lait de­puis plu­sieurs an­nées.

50 ANS DE CAR­RIÈRE

Un mot sur Jon An­der­son : le Bri­tan­nique d’ori­gine a ob­te­nu sa na­tio­na­li­té amé­ri­caine en 2009, après avoir vé­cu 25 ans en Ca­li­for­nie. L’ar­tiste de 66 ans s’ap­prête à cé­lé­brer ses 50 ans de car­rière après avoir dé­bu­té, en 1962, avec le groupe The Elec­tric War­riors.

Les ori­gines de Yes re­montent aux pre­mières ren­contres de Jon An­der­son avec le gui­ta­riste Pe­ter Banks et le bas­siste Ch­ris Squire qui gra­vi­taient au sein de la for­ma­tion Ma­bel Greer’s Toy Shop. Peu de temps après, ils se­ront re­joints par le bat­teur Bill Bru­ford et le cla­vié­riste To­ny Kaye. Rick Wa­ke­man fe­ra son ap­pa­ri­tion en 1971.

Au fil des ans, An­der­son prê­te­ra sa voix à plu­sieurs pro­jets spé­ciaux, comme l’al­bum Li­zard de King Crim­son, et à l’un des pre­miers al­bums de Van­ge­lis, sans ou­blier ses col­la­bo­ra­tions avec de nom­breux ar­tistes, dont Mike Old­field, Tan­ge­rine Dream et To­to.

Son pre­mier al­bum so­lo, Olias of Sun­hil­low (1976), est tou­jours consi­dé­ré comme l’un de ses meilleurs. En 2006, il of­fri­ra une ving­taine de concerts en An­gle­terre en duo avec Rick Wa­ke­man. Ce der­nier, qui a re­çu une for­ma­tion d’or­ga­niste d’église, a fait plu­sieurs al­lers-re­tours dans les rangs de Yes, en plus de col­la­bo­rer avec de nom­breux ar­tistes, tels que Da­vid Bo­wie, El­ton John, Cat Ste­vens et même Oz­zy Osbourne. √ La tour­née de Jon An­der­son et de Rick Wa­ke­man s’ar­rê­te­ra, le 10 no­vembre, au Grand Théâtre de Qué­bec, et le 12 no­vembre, au Théâtre Saint-de­nis, à Mon­tréal.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.