DEUX RÔLES, DEUX MONDES

Le Journal de Quebec - Weekend - - TÉLÉVISION - Serge Drouin SERGE.DROUIN@JOUR­NAL­DE­QUE­BEC.COM

Jean L’ita­lien ne le cache pas. Il a eu peur d’être en chô­mage après ses huit ans dans Vir­gi­nie où il a in­ter­pré­té le rôle de Ber­nard. Ses craintes étaient tou­te­fois non fon­dées puisque ses fans le re­trouvent au­jourd’hui dans Des­ti­nées, La ga­lère et même dans la pub de Ca­pi­ta­leone.

« Je me sens pri­vi­lé­gié », dit ce­lui qui est éga­le­ment en tour­née qué­bé­coise avec la pro­duc­tion Les dix

pe­tits nègres, d’aga­tha Ch­ris­tie. « Je suis content d’être de cette pièce car elle me per­met de re­nouer avec le théâtre. Ça fai­sait un mo­ment que j’en n’avais pas fait. D’abord à cause de Vir­gi­nie et en­suite parce que mes en­fants étaient jeunes à l’époque. Au­jourd’hui, ils ont 13 et 15 ans. Ils sont bien contents quand je pars », lance-t-il en riant.

DES­TI­NÉES

L’ita­lien est heu­reux de na­vi­guer entre les uni­vers de Mi­chelle Al­len ( Des­ti­nées) et Re­née-claude Bra­zeau ( La ga­lère). « Ce sont deux mondes com­plè­te­ment dif­fé­rents. Ce qui est in­té­res­sant, c’est qu’à l’époque de Vir­gi­nie, j’étais comme dans un bu­reau et c’était les autres qui se gref­faient à mon per­son­nage. Là, c’est le contraire : c’est moi qui me greffe aux autres. Et je me place dans deux tri­angles amou­reux. Avec Isa­belle (Ge­ne­viève Ro­chette) et Jacques (Jeff Bou­dreault) d’une part, et Éli­za­beth (Isa­belle Brouillette) et Sté­phane (Jean-fran­çois Beau­pré), de l’autre. J’adore ça. »

Son per­son­nage de Lu­cien dans Des­ti­nées a plu­sieurs couches. « Les gens ne savent pas trop quoi pen­ser de lui. Est-ce qu’il se fait avoir par Eli­za­beth? Comment a-t-il fait son ar­gent? Même que ré­cem­ment une dame m’a dit que c’était Lu­cien qui avait agres­sé Ber­nard (Pa­trice Go­din) », dit L’ita­lien.

Le co­mé­dien ne peut en dire da­van­tage. « Très hon­nê­te­ment, je ne sais pas et je veux jouer ce per­son­nage sans rien sa­voir de ce qui l’at­tend. Je me fie aux réa­li­sa­teurs de la sé­rie; je parle beau­coup avec eux pour gui­der mon jeu. J’aime mieux faire de cette fa­çon. Tout ce que je sais, c’est que ce gars est amou­reux et qu’il a de l’ar­gent. Il peut tout se per­mettre avec son ar­gent », men­tionne l’ac­teur.

Jean L’ita­lien est heu­reux de voir la place qu’a pris son Lu­cien dans Des

ti­nées. « Au dé­part, on m’avait pré­ve­nu que ce ne se­rait que pour huit épi­sodes et que, par la suite, mon per­son­nage dis­pa­rais­sait. Fi­na­le­ment, l’au­teure lui a don­né plus de place », ex­plique-t-il.

LA GA­LÈRE

Par ailleurs, au cours des der­nières se­maines, Jean L’ita­lien a fait son ap­pa­ri­tion dans La ga­lère dans le rôle de Mo­tard. Tout sim­ple­ment. « Je suis là jus­qu’à la fin de la sai­son et j’ai su que s’il y avait une autre sai­son, ça re­gar­dait bien pour mon per­son­nage. Je sais que cette se­maine, le ma­ri d’isa­belle a dé­cou­vert un pas­sé trouble à Mo­tard mais je peux dire que ce n’est pas aus­si clair que ça. Dans le pro­chain épi­sode, les té­lé­spec­ta­teurs en ap­pren­dront plus. »

Mo­tard dé­ve­lop­pe­ra-t-il une re­la­tion avec Isa­belle? « Je ne sais pas. Elle est at­teinte d’alz­hei­mer. C’est une ma­la­die à la­quelle j’ai été confron­té puisque mon grand-père et un oncle en ont été at­teints. Ça peut être long avant que la ma­la­die soit dans un état avan­cé. Je ne sais pas jus­qu’où ira Re­née-claude (Bra­zeau) en ce sens. »

Fi­na­le­ment, L’ita­lien se fait homme de l’âge de pierre dans une pub de Ca­pi­ta­leone. « Le pu­blic a l’air d’ai­mer ça. C’est un concept qui peut se dé­ve­lop­per. Les per­son­nages peuvent fa­ci­le­ment se re­trou­ver dans di­verses si­tua­tions », ter­mine-t-il. √ Des­ti­nées, mer­cre­di, 20 h, TVA

√ La ga­lère, lun­di, 21 h, SRC √ www.la­co­me­die­hu­maine.ca :

Les dix pe­tits nègres (en tour­née)

Mo­tard dans La Ga­lère

Lu­cien dans Des­ti­nées

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.