PRO­CÉ­DER PAR DÉ­DUC­TION

Le Journal de Quebec - Weekend - - TOURISME - Ro­bert La­tu­lippe Col­la­bo­ra­tion spé­ciale

Je vous pré­sente cette se­maine une main vrai­ment in­té­res­sante que j’ai jouée lors du der­nier sec­tion­nel dis­pu­té à Qué­bec en sep­tembre der­nier dans la com­pé­ti­tion des équipes de quatre. Je suis as­sis en Sud et mon par­te­naire, en Nord, est Gil­bert April. Vous ver­rez l’im­por­tance de se faire un plan de jeu avant d’ap­pe­ler la pre­mière carte du mort.

Croyez-le ou non, mais la réus­site du contrat se dé­cide dès la pre­mière le­vée. Comme Ouest a ga­gé 1 ♠ à son pre­mier tour d’en­chères, quand vous voyez le mort, vous dé­dui­sez as­sez vite qu’il pos­sède l’as de coeur. Ain­si, si vous ap­pe­lez un hon­neur de pique au dé­part, vous ve­nez de chu­ter le contrat. Il faut donc cou­per de sa main, sous­traire les atouts ad­verses et avan­cer le 2 de coeur.

Ouest n’y peut rien. S’il joue pe­tit, vous gagnez de la dame et les deux autres coeurs de votre main dis­pa­raissent sur l’as et le roi de pique. S’il four­nit plu­tôt l’as, il vient de ma­jo­rer la dame et le roi de coeur. Sur le roi de coeur, le dé­cla­rant peut dé­faus­ser le trèfle per­dant. Es­sayez-le avec un jeu de cartes et vous com­pren­drez mieux.

À l’autre table, en Sud, c’était Jacques Ca­rel, mon an­cien co­équi­pier avec qui nous avons ga­gné tel­le­ment de belles com­pé­ti­tions. En ef­fet, pen­dant des an­nées, l’équipe de Ray­mond For­tin, Re­né Pel­le­tier, Jacques Ca­rel et moi­même avons fait la pluie et le beau temps dans les com­pé­ti­tions d’équipes de quatre. D’après vous, quel plan de jeu Jacques a-t-il co­gi­té pour réus­sir son contrat ? Au­cune sur­prise, exac­te­ment le même !

En­tame : dame de pique.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.