Tou­jours vi­vant!

L’his­toire de Ju­das Priest ne se ter­mine pas sur cette « Epi­taph ».

Le Journal de Quebec - Weekend - - WEEKEND - Dar­ryl Ster­dan Agence QMI

Les dieux lé­gen­daires du mé­tal sont ac­tuel­le­ment au mi­lieu d’une tour­née d’adieu fort pu­bli­ci­sée, moins le gui­ta­riste K.K. Dow­ning, nou­veau re­trai­té, mais le reste de la for­ma­tion bri­tan­nique n’a au­cu­ne­ment l’in­ten­tion de ran­ger pour de bon les ha­bits de cuir, jure le chan­teur au chef chro­mé, Rob Hal­ford. En fait, dit-il, leur pro­chain al­bum est pra­ti­que­ment dé­jà com­po­sé.

« Nous avons au moins 10 ou 12 pistes que nous ju­geons dignes d’être pu­bliées, pré­cise Hal­ford, 60 ans. C’est suf­fi­sam­ment de ma­té­riel pour un disque; il s’agit de trou­ver le temps pour se rendre en stu­dio. Nous al­lons faire notre gros pos­sible pour le sor­tir d’ici la fin de 2012. C’est un al­bum ex­tra­or­di­naire qui se des­sine. Il se­ra pour nous l’oc­ca­sion d’en­voyer un mes­sage d’es­poir, plu­tôt que de par­tir, vers le so­leil cou­chant, en selle sur une Har­ley. »

Ils ont de vieux comptes à ré­gler avant d’y ar­ri­ver. En plus de leur odys­sée Epi­taph, le groupe — com­plé­té par le gui­ta­riste Glenn Tipton, le bas­siste Ian Hill et le bat­teur Scott Tra­vis, en plus du nou­veau gui­ta­riste de 31 ans, Ri­chie Faulk­ner — vient de pu­blier une paire d’an­tho­lo­gies nos­tal­giques : Single Cuts, une com­pi­la­tion de suc­cès (of­ferte éga­le­ment sous forme de cof­fret en édi­tion li­mi­tée) et The Cho­sen Few, une sé­lec­tion de chan­sons choi­sies par des ca­ma­rades du mé­tal comme Oz­zy, Slash et Alice Cooper.

Alors que le groupe est ac­tuel­le­ment entre deux poi­gnées de spec­tacles ca­na­diens, voi­ci des ex­traits d’un en­tre­tien avec Hal­ford, qui parle de la vie de tour­née, de l’ave­nir du groupe et des ra­bais ac­cor­dés aux gens… de l’âge d’or. Q vous avez an­non­cé cette tour­née comme étant votre chant du cygne. Puis, vous avez fait vol­te­face. Que s’est-il pas­sé? Vous avez chan­gé d’idée, semble-t-il.

R « Non. Nous étions sin­cères, lorsque nous avons dit à tout le monde que c’était une tour­née d’adieu. Il n’y a au­cun doute, dans nos es­prits, qu’il s’agit de la der­nière tour­née mon­diale du groupe. Ce genre de pé­riple s’étire ha­bi­tuel­le­ment sur deux ans. Nous avons tou­jours ap­pré­cié les dé­fis et le plai­sir que consti­tuent ces tour­nées, mais l’ex­pé­rience est bien dif­fé­rente de ce qu’elle était, il y a 20 ans, du point de vue phy­sique des choses. Le temps passe. Nous avons donc été réa­listes, lorsque nous avons dit à tout le monde que le temps était ve­nu de mettre fin à ces gi­gan­tesques aven­tures mon­diales. Nous al­lons, bien sûr, par­ti­ci­per à des évé­ne­ments si­gni­fi­ca­tifs. Ces spec­tacles gar­de­ront le groupe en vie, et nous de­meu­rons bien vi­vants, cô­té com­po­si­tion. » Q IL n’a donc ja­mais été ques­tion de re­traite?

R « Hon­nê­te­ment, je ne crois pas que ce­la fai­sait par­tie des dis­cus­sions, concer­nant cette tour­née d’adieu. Il était im­por­tant, à nos yeux, de trans­mettre ce mes­sage à nos ad­mi­ra­teurs — nous n’avons ja­mais sou­hai­té se­mer la confu­sion ou créer un bat­tage pu­bli­ci­taire à des fins com­mer­ciales. Nous ne don­nons pas dans ce genre de choses. Nous sommes francs comme l’or. La bonne nou­velle, c’est que Ju­das Priest conti­nue­ra de créer des al­bums, de se pro­duire en spec­tacle et, donc, d’être par­tie in­té­grante d’un ave­nir brillant pour le mé­tal. » Q mais vous n’êtes pas sans sa­voir que pour de nom­breux fi­dèles du groupe, ce n’est plus pa­reil sans K.K.

R « Je suis en­tiè­re­ment d’ac­cord avec vous. C’est une si­tua­tion qui doit res­sem­bler à celle que j’ai créée lorsque j’ai pris, moi-même, du re­cul sur le groupe. Toute l’ex­pé­rience s’en res­sent. Mais comme nous l’avons tou­jours sou­li­gné, la mu­sique d’un groupe est plus grande que ses membres, pris in­di­vi­duel­le­ment. »

Q quelle im­pres­sion ce­la vous fait-il de contem­pler l’en­semble de votre car­rière?

R « C’est à cou­per le souffle, sur­tout dans le cadre de cette tour­née Epi­taph, où l’on passe à tra­vers 40 ans de ma­té­riel de Ju­das Priest en à peine deux heures et de­mie. Pour les purs et durs du mé­tal, qui nous suivent de­puis long­temps, c’est du bon­bon. En fait, notre seul ob­jec­tif a tou­jours été d’être le meilleur groupe de mé­tal, d’écrire des chan­sons de mé­tal au meilleur de nos ca­pa­ci­tés, de les en­re­gis­trer et de les trans­mettre aux ad­mi­ra­teurs du groupe. Nous gar­dons les choses simples. »

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.