∫∫ EN BREF

Le Journal de Quebec - Weekend - - WEEKEND -

LA CO­MÉ­DIE DE L’AN­NÉE

La cri­tique fran­çaise s’em­balle ces jours-ci pour une nou­velle co­mé­die fran­çaise met­tant en ve­dette Fran­çois Clu­zet et Omar Sy (connu en France pour ses cap­sules humoristes du SAV dif­fu­sées au Grand Jour­nal de Ca­nal+). De­puis sa sor­tie le 2 no­vembre der­nier, le film In­tou­chables, réa­li­sé par le duo Éric To­le­da­no et Oli­vier Nakache, jouit en ef­fet d’un très bon ca­pi­tal de sym­pa­thie au­près de la cri­tique et du pu­blic. Lors de sa pre­mière jour­née en salle, le film a bat­tu des re­cords d’en­trées et se place ain­si en pre­mière po­si­tion des films fran­çais en 2011. Qua­li­fié par plu­sieurs cri­tiques de « co­mé­die fran­çaise de l’an­née », le film, qui s’ins­pire d’une his­toire vraie, re­trace l’ami­tié entre un riche aris­to­crate de­ve­nu té­tra­plé­gique après un ac­ci­dent de pa­ra­pente et son aide à do­mi­cile, un jeune homme sans ex­pé­rience ve­nu tout droit d’une ci­té.

SO­PHIE MARCEAU SUR LES PLANCHES

So­phie Marceau est de re­tour au théâtre après 18 ans d’ab­sence, dans une pièce d’ing­mar Berg­man, Une his­toire d’âme. L’ac­trice fran­çaise se pro­duit sur les planches du Théâtre du Rond­Point, à Pa­ris, jus­qu’au 19 no­vembre pro­chain. Seule sur scène, la co­mé­dienne in­carne Vik­to­ria, une femme de 43 ans, seule, triste, trom­pée par un ma­ri pro­fes­seur d’uni­ver­si­té. Une femme qui n’a pas ac­com­pli ses rêves et ses dé­si­rs, et qui fi­ni­ra in­ter­née dans une cli­nique. Sans être élogieuse ni di­thy­ram­bique, la cri­tique est dans l’en­semble plu­tôt bonne pour ce re­tour de So­phie Marceau au théâtre.

ED­VARD MUNCH À BEAU­BOURG

Le Centre Pom­pi­dou pré­sente, jus­qu’au 9 jan­vier 2012, une ex­po­si­tion consa­crée au cé­lèbre peintre nor­vé­gien Ed­vard Munch, connu de tous pour son oeuvre Le cri. La cé­lèbre pein­ture ne fait ce­pen­dant pas par­tie de cette ex­po­si­tion pa­ri­sienne in­ti­tu­lée Ed­vard Munch, l’oeil mo­derne. Sou­vent dé­crit comme un ar­tiste tour­men­té, dé­pres­sif et re­clus, l’ex­po tente de dé­mon­trer que le peintre était bel et bien un ar­tiste de son temps, ou­vert aux re­pré­sen­ta­tions les plus contem­po­raines de son époque, que ce soit la photographie, le ci­né­ma ou le théâtre. À tra­vers 160 oeuvres, dont une soixan­taine de pein­tures, une cin­quan­taine de pho­to­gra­phies et des films, cette ex­po veut ain­si mon­trer à quel point Munch était un ar­tiste mo­derne et avant­gar­diste.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.