Au-de­là des sté­réo­types

Le Journal de Quebec - Weekend - - WEEKEND - Cé­dric Bé­lan­ger Le Jour­nal de Qué­bec

Il y a quatre ans, le duo fran­çais Jus­tice s'est fait re­mar­quer dans le mi­lieu de la tech­no avec son pre­mier al­bum qui l’a si­tué dans la li­gnée de Daft Punk et Air, groupes phares de la French Touch. De re­tour avec Au­dio, Vi­deo, Dis­co, pa­ru le

25 oc­tobre, Gas­pard Au­gé et Xa­vier de Ros­nay sou­haitent s'éloi­gner des sté­réo­types de la mu­sique élec­tro­nique.

« La prin­ci­pale dif­fé­rence, c’est en terme de son. Nous avons es­sayé de res­ter vio­lents sans être agres­sifs. Le pre­mier disque était as­sez ur­bain et ce qui nous in­té­res­sait dans le nou­veau, c’est d’écrire quelque chose qui sorte de ces codes de la mu­sique élec­tro­nique qui veulent que ce soit dans une ville la nuit. On vou­lait quelque chose de plus ru­ral et plus fin d’après-mi­di », dit Gas­pard Au­gé, qui s’est ré­cem­ment en­tre­te­nu avec

Le Jour­nal de Qué­bec.

Les ré­fé­rences au rock pro­gres­sif des an­nées 1970 sont ap­pa­rentes à l’écoute — la pièce d’ou­ver­ture, Hor­se­po­wer, en est un bon exemple. Pour­tant, Gas­pard Au­gé re­fu- se de re­ven­di­quer cette in­fluence.

« C’est un peu le mal­en­ten­du, sou­tient-il. Nous n’avons ja­mais dit ça, les gens l’ont fait à notre place. La prin­ci­pale in­fluence du rock pro­gres­sif, c’est la li­ber­té en terme de chan­ge­ment de tem­po dans un mor­ceau. Mais après, c’est plus en terme d’images que ça nous a in­fluen­cés. Ce cô­té ar­thu­rien, ro­man­tique et épique à la fois. On a sim­ple­ment fait la mu­sique qu’on avait en­vie de faire et d’écou­ter à ce mo­ment-là, sans trop ré­flé­chir. »

CI­VI­LI­SA­TION ADI­DAS

Le pre­mier ex­trait de l’al­bum est Ci­vi­li

sa­tion, mor­ceau am­bi­tieux qui a ser­vi de trame so­nore à la ré­cente cam­pagne té­lé d’adi­das met­tant en ve­dette Katy Per­ry, Lio­nel Mes­si et Da­vid Beck­ham. Ce pro­jet a per­mis à Jus­tice de re­nouer avec le réa­li­sa­teur Ro­main Ga­vras, qui avait tour­né le clip de la chan­son Stress et co­réa­li­sé leur do­cu­men­taire A Cross The Uni­verse.

« Il a eu la chance de faire cette pu­bli­ci­té et cher­chait de la mu­sique. Il vou­lait qu’on re­mixe un mor­ceau de rock, mais ça ne nous in­té­res­sait pas vrai­ment. À cette époque de l’en­re­gis­tre­ment de l’al­bum, cinq mor­ceaux étaient ter­mi­nés et il a choi­si ce­lui-là.

« Ça n’au­rait pas été notre choix à nous. En même temps, c’était un bon mor­ceau de tran­si­tion dans le­quel il y avait suf­fi­sam­ment d’élé­ments de l’an­cien al­bum et pré­sen­tait des choses du nou­veau. Fi­na­le­ment, c’est as­sez bien tom­bé », dit Au­gé, qui croit que la pu­bli­ci­té est un bon moyen pour un groupe comme Jus­tice de re­joindre un plus large pu­blic.

« Nous ne sommes qua­si­ment ja­mais joués à la ra­dio et nos clips sont ra­re­ment à la té­lé. La pu­bli­ci­té pour nous est un moyen d’en­trer dans le sa­lon des gens. Au­jourd’hui, la pu­bli­ci­té est presque le seul mé­dium dans le­quel les gens pren- nent un peu de risque. La ra­dio et la té­lé sont de­ve­nues plus mains­tream que tout. »

LA CROIX À L’AVANT-PLAN

Comme sur Cross, leur pre­mier al­bum, une croix orne la po­chette de Au­dio, Vi­deo,

Dis­co. Ce sym­bole n’est pas seule­ment la marque de com­merce, mais aus­si son front

man et le res­te­ra, in­dique Au­gé. « Ça nous per­met de ne pas mettre nos têtes sur la po­chette et d’avoir une image pure sans le nom du groupe et de l’al­bum. Ça nous plaît d’avoir cette li­ber­té grâce à un lo­go re­con­nais­sable. C’est un peu le même prin­cipe qu’avait le groupe Chi­ca­go. » Ce qui si­gni­fie que la croix de­meu­re­ra à l’avant-plan du­rant les spec­tacles de Jus­tice. « En spec­tacle, on va plus ou moins gar­der la même es­thé­tique, dans le sens où on es­saie tou­jours d’évi­ter tout ce qui est vi­déos ou la­sers.

« Ce qui est propre à l’es­thé­tique tech­no et qui ne nous parle pas spé­cia­le­ment parce que ça ne va pas très bien avec la mu­sique qu’on fait. » Jus­tice de­vrait tra­ver­ser l’at­lan­tique pour une tour­née nord-amé­ri­caine au prin­temps. Un arrêt à Mon­tréal de­vrait fi­gu­rer à l’ho­raire, se­lon Gas­pard Au­gé.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.