LE NOU­VEAU NOËL D’AN­DRÉ GA­GNON

Le Journal de Quebec - Weekend - - MUSIQUE - Agnès Gau­det

MON­TRÉAL | Près de 20 ans après son pre­mier al­bum de Noël, An­dré Ga­gnon re­vient avec un se­cond et ce se­ra le der­nier du genre.

AGENCE QMI

Au rythme où vont les choses, à rai­son d’un al­bum de Noël tous les vingt ans, ou presque, il y a de fortes chances pour que Dans le si­len

ce de la nuit, soit le der­nier du genre pour An­dré Ga­gnon. Il rit en évo­quant cette re­marque.

En fait, quand il avait lan­cé Noël en 1992, le com­po­si­teur pré­voyait que ce se­rait son seul et unique opus de Noël. Mais le pia­niste adore Noël et cette mu­sique qui re­vient an­née après an­née.

« Des al­bums de Noël, dit-il, j’en ai beau­coup. En pas­sant des Car­pen­ters jus­qu’à l’opé­ra. Ces al­bums étaient en­core tous de­vant moi, quand j’ai dé­ci­dé de faire cet al­bum, le 4 jan­vier. L’arbre était en­core mon­té. J’ai choi­si mon ré­per­toire en écou­tant tout ça avec grand bon­heur. Le ré­per­toire de Noël est im­mense et in­épui­sable. »

Re­voir des clas­siques de Noël tels White Ch­rist­mas, Entre le boeuf et l’âne gris, Mon beau sa­pin, Adeste Fi­deles, Les anges dans nos cam­pagnes et I’ll be home for Ch­rist­mas, n’est pas une mince af­faire, ces mé­lo­dies ayant été revisitées nombre de fois. An­dré Ga­gnon a choi­si la voie de l’in­no­cence, sans trop se pré­oc­cu­per du pas­sé et sans vou­loir tout cham­bou­ler non plus.

AVEC LE MONDE D’ICI

Son pre­mier al­bum de Noël en 1992, il l’avait en­re­gis­tré à Prague en Ré­pu­blique tchèque. Pour Dans

le si­lence de la nuit, il a eu en­vie d’être ici, avec le monde d’ici. Sur sept des douze mé­lo­dies de l’al­bum, il est ac­com­pa­gné par l’or­chestre sym­pho­nique de Trois-ri­vières, di­ri­gé par Jacques La­combe, pour les autres, c’est un qua­tuor à corde qui l’ac­com­pagne. Seule Les anges dans nos cam­pa

gnes, pièce ha­bi­tuel­le­ment im­po­sante, est cette fois dé­nu­dée. Il a aus­si en­dis­qué une toute pe­tite pièce in­édite, Un duo pour Noël, ac­com­pa­gné par la vio­lon­cel­liste, Car­la Antoun, avec qui il se dit en par­faite os­mose.

« Les en­re­gis­tre­ments se sont fait spo­ra­di­que­ment sur plu­sieurs mois, dé­clare le com­po­si­teur, avec des temps d’arrêt, pour ré­écou­ter d’une oreille cri­tique, pour mettre les choses à la bonne place. »

Vous ne trou­ve­rez pas de son de clo­chettes ou de gre­lots sur cet al­bum de Noël. An­dré Ga­gnon s’est bien gar­dé d’ac­co­ler la « cou­leur de Noël » à ces mé­lo­dies. Il les a trai­tés comme les autres, avec res­pect. Par­mi ses pré­fé­rées, Mon beau sa

pin, une pièce al­le­mande, « tel­le­ment simple et agréable » di­ra-t-il, qui le ra­mène tout droit à son en­fance joyeuse en­tou­rée de ses onze frères et soeurs qu’il ac­com­pa­gnait au pia­no dès son très jeune âge.

« J’ai joué à l’oreille du­rant des an­nées, se sou­vient-il. À cinq ans, j’ai pris mon pre­mier cours de pia­no. J’au­rais pu ar­ri­ver dé­chan­té, mais je suis tom­bé en amour avec ma prof, une re­li­gieuse, une pé­da­gogue ex­tra­or­di­naire. Ç’a été le coup de foudre. »

EN FA­MILLE

An­dré Ga­gnon aime la ma­gie de Noël, c’est évident.

« C’est mer­veilleux pour les en­fants et leurs pa­rents, dit-il.

Chez nous, on cé­lé­brait Noël de fa­çon tra­di­tion­nelle, pour­suit-il, un brin de nos­tal­gie dans la voix. On al­lait à la messe de mi­nuit en fa­mille, puis au re­tour on dé­bal­lait les ca­deaux au sa­lon, avant de se re­trou­ver au­tour d’une bonne table à la cui­sine. »

Au­jourd’hui, il ne reste plus au pia­niste, le ca­det de la fa­mille, que trois soeurs et deux frères. Il les re­trou­ve­ra cette an­née réunis pour Noël, avec les ne­veux et nièces et toute la des­cen­dance.

« Ils ont tous en­ten­du l’al­bum et m’ont ap­pe­lé avec une pe­tite émo­tion dans la voix, » in­dique le com­po­si­teur.

De son pre­mier al­bum de Noël, An­dré Ga­gnon avait ven­du 200 000 exem­plaires. En sa­chant que la vente de disques n’est plus ce qu’elle était, il aborde l’aven­ture avec beau­coup de can­deur.

« J’ai bon es­poir de re­trou­ver ceux qui avaient ai­mé mon pre­mier al­bum de Noël, dit-il. J’es­père qu’ils se­ront contents. »

An­dré Ga­gnon re­vi­site Noël, vingt ans plus tard.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.