LE GUI­TAR HE­RO MAR­CHAND DE BON­HEUR

Le Journal de Quebec - Weekend - - MUSIQUE - Ra­phaël Gen­dron-mar­tin Agence QMI

MON­TRÉAL | Dix ans ont pas­sé et Pé­pé conti­nue tou­jours de pro­pa­ger sa joyeuse mu­sique. L’au­teur-com­po­si­teur-in­ter­prète au style unique nous ar­rive avec un cin­quième al­bum, Le vé­ri­table amour, qui parle de « per­sé­vé­rance, d’amour et de sexe ». Un al­bum de Pé­pé, quoi!

Ar­tiste re­la­ti­ve­ment pro­li­fique, ses al­bums conte­naient en moyenne une ving­taine de chan­sons, Pé­pé, de son vrai nom Phi­lippe Proulx, a mis quatre ans pour pondre ce nou­vel opus. « Je me suis don­né du lousse, dit-il. Le pre­mier al­bum, tu as toute ta vie pour le faire. Après, tu de­viens mu­si­cien pro­fes­sion­nel et il faut que tu sortes quelque chose ra­pi­de­ment. »

Après avoir lan­cé 100 % Boeuf, en 2007, il a pro­po­sé, deux ans plus tard, un al­bum de re­prises in­ti­tu­lé Pé­pé goes Fran­çais, conçu en marge du 400e de Qué­bec. « Je me sen­tais pres­sé de faire un autre al­bum et j’ai sor­ti ce disque de re­prises pour me lais­ser du temps pour l’al­bum ori­gi­nal. »

C’est ain­si que pa­raît fi­na­le­ment Le vé­ri­table amour, un disque qu’il a en­re­gis­tré dans six stu­dios dif­fé­rents, sur une pé­riode de huit mois. « Je l’ai vrai­ment peau­fi­né. Au­jourd’hui, je suis bien fier de ce que j’ai fait. »

Pour le son de l’al­bum, le chan­teur a vou­lu qu’il soit « ré­tro live mo­derne ». « Dans les an­nées 19501960, le band en­re­gis­trait live en­semble. Je vou­lais qu’on en­tende ça. Mais ça ne sonne pas comme du car­ton. Ça sonne mo­derne, comme une tonne de briques. »

SO­LOS MÉ­LO­DIQUES

Gui­ta­riste ta­len­tueux, Pé­pé s’est aus­si gran­de­ment plus lais­sé al­ler avec son ins­tru­ment. « J’ai as­su­mé le cô­té gui­tar he­ro que je n’avais ja­mais as­su­mé avant. J’ai com­po­sé des so­los de gui­tare, de vrais so­los mé­lo­diques et pas seule­ment des notes “gar­ro­chées”. »

Pour ajou­ter du pep à ses com­po­si­tions, il a tra­vaillé avec Pierre-marc Le­mire, à la bat­te­rie, et Pierre-luc Bois­vert (Les Trois Ac­cords), à la basse.

« Ça va faire 10 ans cette an­née que je fais car­rière dans la mu­sique. Mal­gré la ma­la­die, les rup­tures, la mort, je suis tou­jours là. Pen­dant que je joue Bo­bettes Bob, je me dis que la vie est douce et qu’elle vaut la peine d’être vé­cue. Je suis un mar­chand de bon­heur. C’est pour ça que je conti­nue de faire ça. »

« Le vé­ri­table amour, c’est ce que j’ai choi­si de faire de­puis 10 ans. Je suis en­core là, au­then­tique, sin­cère et en amour to­tal avec ce que je fais », dit Pé­pé.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.