Pas pour le grand écran

MON­TRÉAL | (Agence QMI | IH) Le Noël de Wal­ter et Tan­doo­ri, pas­sage au grand écran des hé­ros de l’émis­sion de té­lé­vi­sion du même nom, ne se fait pas sans mal.

Le Journal de Quebec - Weekend - - CINÉMA -

Un film de Syl­vain Riau, avec les voix de :

Be­noît Brière, Bian­ca Ger­vais, Rick Jones, Mi­chel Cour­te­manche et Be­noît Rous­seau. À l’af­fiche.

Dif­fi­cile de com­prendre d’où est ve­nue l’idée de trans­po­ser, pour le ci­né­ma et en 3D, les aven­tures éco­los de Wal­ter, bri­co­leur re­cy­cleur, et Tan­doo­ri, un pou­let qui est aus­si son meilleur ami.

Dans Le Noël de Wal­ter et Tan­doo­ri, les deux per­son­nages doivent − une fois de plus − lut­ter contre le pa­tron d’une com­pa­gnie qui pol­lue la su­perbe val­lée et met au chô­mage les ha­bi­tants de la ré­gion. Bref, une re­dite, cette fois-ci pen­dant 88 mi­nutes, de ce qui est à l’ori­gine des cap­sules à vo­ca­tion édu­ca­tive.

Le vil­lage de Trois-mon­tagnes a l’in­signe hon­neur d’avoir été choi­si par M. Comp­teur (voix de Be­noît Rous­seau) pour de­ve­nir le lieu d’im­plan­ta­tion d’une suc­cur­sale d’un grand ma­ga­sin. Mais Wal­ter (voix de Rick Jones) s’aper­ce­vra bien vite que cette manne est en réa­li­té un dé­sastre.

Au­tour de lui, on dé­couvre le pou­let Tan­doo­ri (dou­blé par Be­noît Brière) qui manque de pas­ser à la cas­se­role, Mé­la­nie (voix de Bian­ca Ger­vais) et les aven­tures de trois din­dons qui ne re­culent de­vant rien pour ne pas fi­nir dans une as­siette de ré­veillon. Car oui, c’est un film de Noël, pé­riode idéale pour in­ci­ter les en­fants et leurs pa­rents à al­ler peu­pler les salles obs­cures.

Mal­heu­reu­se­ment, et mal­gré les in­dé­niables qua­li­tés édu­ca­tives du long-mé­trage d’ani­ma­tion, Le Noël de Wal­ter et Tan­doo­ri ne gagne rien à être vu sur grand écran. Les mes­sages de sur­con­som­ma­tion, de pol­lu­tion, d’éco­lo­gie et de res­pect de la na­ture sont par trop ap­puyés pour qu’on les ou­blie au pro­fit de l’his­toire.

AN­CRÉ DANS LA RÉA­LI­TÉ

De plus, alors que les pro­duc­tions du même genre ( Les pe­tits pieds du bon­heur 2, qui sort la se­maine pro­chaine, ou Le chat pot­té ac­tuel­le­ment à l’af­fiche) s’at­tachent à faire rê­ver et à émer­veiller pe­tits et grands, Le

Noël de Wal­ter et Tan­doo­ri est so­li­de­ment

an­cré dans la réa­li­té. Du coup − et le style du des­sin est par­tiel­le­ment res­pon­sable − pas de « ohhh » ni de « ahhh » ni même de rires. Le tout est mal­heu­reu­se­ment sé­rieux jus­qu’au bout. Par contre, ce n’est pas une rai­son pour ne pas le voir. Mais, compte te­nu du prix des places pour des séances en 3D ac­tuel­le­ment, inutile de se ruer en salle; at­ten­dez donc la sor­tie en DVD.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.