LUC BES­SON A TOUR­NÉ EN CA­CHETTE

Le Journal de Quebec - Weekend - - CINÉMA -

LILLE, France | (AFP) L’op­po­sante bir­mane Aung San Suu Kyi, prix No­bel de la paix, a re­mer­cié Luc Bes­son de faire un film sur sa vie pour je­ter « de la lu­mière sur son pays », a ex­pli­qué le réa­li­sa­teur fran­çais en ra­con­tant les dé­li­cates condi­tions de tour­nage de The La­dy.

Le réa­li­sa­teur avait adres­sé un mes­sage à Aung San Suu Kyi avant le dé­but du tour­nage du film, qui sor­ti­ra le 30 no­vembre en France. « Elle m’a ré­pon­du mer­ci, ça jette de la lu­mière sur mon pays », a ex­pli­qué Luc Bes­son.

« Mais je ne vous connais pas, pour­riez-vous m’en­voyer vos films? », a en­suite de­man­dé Aung San Suu Kyi, alors en ré­si­dence sur­veillée à Rangoun, qua­si­ment cou­pée du monde. L’op­po­sante a été pri­vée de li­ber­té pen­dant plus de 15 ans par la dic­ta­ture mi­li­taire.

SE­CRETS

L’échange de mes­sages, pas­sant par des ca­naux se­crets, a du­ré plu­sieurs mois. Luc Bes­son a pu ren­con­trer son mo­dèle après la le­vée de son as­si­gna­tion à ré­si­dence le 13 no­vembre 2010, lorsque le tour­nage était dé­jà ter­mi­né.

Le ci­néaste a aus­si réus­si à fil­mer une par­tie des dé­cors di­rec­te­ment en Bir­ma­nie, grâce à une pe­tite ca­mé­ra, en se fai­sant pas­ser pour un tou­riste.

Pour l’ins­tant, Aung San Suu Kyi ne sou­haite pas voir le film, qui évoque la mort de son ma­ri et de son père.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.