Par­lons donc de concen­tra­tion

Le Journal de Quebec - Weekend - - TÉLÉVISION -

La si­tua­tion n’étant plus du tout la même qu’au­tre­fois, à peu près tout le monde, sauf quelques di­no­saures de l’in­for­ma­tion, s’ac­com­mode de la « concen­tra­tion de la presse ». In­ter­net per­met une telle di­ver­si­té des voix, don­nant même une voix à ceux qui n’en avaient pas, que les grands groupes de presse ne sont plus que des « tigres de pa­pier ».

En France, par exemple, le ra­chat de la to­ta­li­té du jour­nal gra­tuit Mé­tro par TF1 n’a pas fait de vagues. Ou TF1 ache­tait le quo­ti­dien ou il dis­pa­rais­sait, ayant ac­cu­mu­lé une perte de 2,8 mil­lions de dol­lars du­rant les six pre­miers mois de l’an­née seule­ment.

TF1 es­père rendre le quo­ti­dien ren­table en dé­ve­lop­pant toutes les sy­ner­gies pos­sibles entre ses di­verses salles de ré­dac­tion et ses groupes de vente.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.