« La fra­ter­ni­té de la corde »

Le Journal de Quebec - Weekend - - LE TOUR DES REVUES TOURISME -

Le ma­ga­zine Grimpe au Qué­bec (in­sé­ré dans les pages de la pu­bli­ca­tion ca­na­dienne Grip­ped) re­vient sur la ques­tion du por­teur pa­kis­ta­nais qui, tom­bé ma­lade près du som­met du mont Ga­sher­brum 2, au­rait été aban­don­né à son sort – une mort cer­taine – par des al­pi­nistes ja­po­nais. Se­lon l’un des Qué­bé­cois qui ont por­té se­cours au mal­heu­reux, Louis Rous­seau, les choses ne se se­raient pas pas­sées ain­si: les Ja­po­nais au­raient même par­ti­ci­pé aux ef­forts de se­cou­risme. Le ma­ga­zine Grimpe en pro­fite pour se pen­cher sur le code d’hon­neur des al­pi­nistes que l’on sur­nomme sou­vent la « fra­ter­ni­té de la corde » et qui est la ver­sion mon­ta­gnarde du « un pour tous, tous pour un! » des trois mous­que­taires. Ces der­nières an­nées, il a sou­vent été ques­tion d’al­pi­nistes qui ignorent d’autres al­pi­nistes mou­rants et qui conti­nuent leur che­min… Ce qui a chan­gé? Au­pa­ra­vant, les al­pi­nistes se cô­toyaient pen­dant plu­sieurs se­maines avant même d’en­tre­prendre leurs pé­rilleuses ascensions : le voyage qui les me­nait vers leur point de dé­part sou­dait leur es­prit d’équipe. « Toute cette éthique a chan­gé au tour­nant du 21e siècle, lorsque les grim­peurs ont com­men­cé à se ren­con­trer di­rec­te­ment au camp de base après un vol en avion, ex­plique le jour­na­liste Da­vid Sa­voie. Les ex­pé­di­tions com­mer­ciales en étaient à leur dé­but: les gens qui y par­ti­ci­paient n’avaient pas for­cé­ment les com­pé­tences tech­niques pour se rendre au som­met, mais ils avaient payé leur part. » Dans ce contexte, entre ces qua­si-étran­gers lan­cés en­semble dans une aven­ture, la solidarité est bien moindre…

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.