UN COF­FRET POUR SES 30 ANS DE MÉ­TIER

« J’étais tel­le­ment ému, c’était comme re­voir ma vie et ma car­rière dé­fi­ler tout d’un coup et, en même temps, me voir vieillir dans l’oeil du pu­blic », ra­conte Ma­rio Pel­chat pour dé­crire l’émo­tion qui l’a en­va­hi quand il a te­nu dans ses mains pour la pre

Le Journal de Quebec - Weekend - - MUSIQUE - De­nise Mar­tel DE­NISE.MAR­TEL@JOUR­NAL­DE­QUE­BEC.COM

Bap­ti­sé Je suis un chan­teur, le cof­fret, dis­po­nible à comp­ter de mar­di, re­groupe pas moins de 15 DC, dont un al­bum double, de même qu’un livre de 64 pages d’ar­chives pho­to et de textes par­cou­rant les grands mo­ments de la car­rière du chan­teur, qui cé­lé­bre­ra ses 48 ans sur une scène de SaintPé­ters­bourg, en Rus­sie, le 1er fé­vrier, en spec­tacle avec Mi­chel Le­grand.

« J’avais 17 ans quand j’ai quit­té le Lac-saintJean pour faire car­rière. Je n’avais pas d’ex­pé­rience et tout ce que je connais­sais, c’était les po­tins dans les jour­naux. J’avais gran­di avec la chan­son fran­çaise − mes pa­rents ache­taient et écou­taient beau­coup de disques −, j’es­pé­rais faire le mé­tier et en vivre le plus long­temps pos­sible », confie le chan­teur, s’avouant très fier d’être ren­du là et, sur­tout, que le pu­blic le suive en­core au­jourd’hui dans tous ses pro­jets.

« Pour moi, c’est un mo­ment as­sez ex­cep­tion­nel. Je n’ai pas en­core eu le temps, mais j’ai hâte d’écou­ter tous les disques un à un, moi qui n’écoute ja­mais mes DC, sauf quand je viens de les ter­mi­ner pour voir si je suis sa­tis­fait. En­suite, je les mets de cô­té et je ne les écoute plus », ad­met le chan­teur, avouant, un peu ti­mi­de­ment qu’il ne les avait pas tous.

UNE FAN DE LA PRE­MIÈRE HEURE

« J’ai dû en em­prun­ter deux à une dame de Qué­bec, De­nise Gre­nier, qui a aus­si gran­de­ment contri­bué pour mon­ter les ar­chives pho­to. C’est une fan de la pre­mière heure, elle a tout sur moi et même des choses dont je ne me sou­ve­nais pas. Au­tre­fois, elle avait une chambre com­plète qu’elle avait ap­pe­lée la « Pel­chambre », mais comme elle avait trop de choses, c’est tout son sous-sol qui est consa­cré à ma car­rière », pré­cise le chan­teur, de pas­sage à Qué­bec en dé­but de se­maine.

Du même souffle, il ajoute que le cof­fret com­prend tous ses disques, mais aus­si des 45 tours qui ne fi­gu­raient sur au­cun al­bum, ses par­ti­ci­pa­tions à des disques hom­mages, dont Joe Das­sin et Claude Lé­veillée, dif­fé­rents duos avec d’autres ar­tistes, de même qu’un DC ras­sem­blant les ex­traits de co­mé­dies mu­si­cales aux­quelles il a par­ti­ci­pé et un autre re­grou­pant divers pro­jets.

« UN BEL OB­JET »

Ma­rio Pel­chat s’avoue par ailleurs très fier de l’ap­pa­rence du cof­fret, qui, il faut l’ad­mettre, n’a rien de conven­tion­nel.

« L’idée du cof­fret en née en jan­vier der­nier, avec le dé­but de la tour­née Tou­jours de nous, qui sou­ligne mes 30 ans de car­rière. Au dé­part, j’avais pro­po­sé que ce soit un livre plus pe­tit que ce­lui-ci, in­cluant des disques, mais la com­pa­gnie de disques crai­gnait que ce soit dif­fi­cile pour les pla­ce­ments dans les ma­ga­sins.

En France, il y a des sec­tions spé­ciales ré­ser­vées aux in­té­grales dans les ma­ga­sins de disques. Je me sou­viens d’en avoir vu une de Charles Az­na­vour qui re­pro­dui­sait l’arc de triomphe. Je suis moi-même col­lec­tion­neur et je vou­lais un bel ob­jet, quelque chose qui ne se perde pas dans la masse, et je suis très content de la pro­po­si­tion que nous a faite l’im­pri­meur », af­firme-t-il.

« Ça a été beau­coup de tra­vail pour re­tra­cer le ma­té­riel et ob­te­nir tous les droits, mais tout est al­lé ron­de­ment », sou­tient Pel­chat, qu’on re­trou­ve­ra les 2 et 3 dé­cembre à l’église Saint-roch pour le concert Les Stars

chantent Noël. D’ailleurs, la tour­née s’amorce ce soir à la ca­thé­drale de Sa­gue­nay, alors que le chan­teur of­frait Tou­jours de nous, hier soir, dans l’ar­ron­dis­se­ment La­salle, à Mon­tréal.

« Je vais prendre l’avion ou un chauf­feur pour dor­mir un peu pen­dant le tra­jet parce qu’on a deux concerts à don­ner dans la jour­née. Ce se­ra la même chose dans les six ou sept villes qu’on va vi­si­ter entre le 2 et le 12 dé­cembre. »

√ Avec la tour­née Tou­jours de nous qui se pour­suit jus­qu’en mars, les spec­tacles avec Mi­chel Le­grand et la sor­tie du cof­fret Je suis

un chan­teur, Ma­rio Pel­chat avoue que 2011 est une grosse an­née. Sans par­ler des pro­jets avec ses deux pro­té­gés, la chan­teuse Nad­ja, qui s’amène au Ca­ba­ret du Ca­pi­tole pour le temps des Fêtes, et le chan­teur Étienne Dra­peau.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.