PA­TRICK HUARD, que de che­min par­cou­ru

Le Journal de Quebec - Weekend - - CINÉMA - Me­dia­film.ca

La réus­site de Star­buck doit beau­coup à la per­for­mance sen­sible, ha­bi­tée, at­ta­chante de Pa­trick Huard. Que de che­min par­cou­ru de­puis ses dé­buts au ci­né­ma en 1997 dans le mé­diocre J’en suis de Claude Four­nier! À l’oc­ca­sion de la sor­tie en DVD de la co­mé­die de Ken Scott, re­tour sur les hauts faits de la car­rière d’un ac­teur à part en­tière, qui a su s’af­fran­chir de sa for­ma­tion d’hu­mo­riste pour se réin­ven­ter au grand écran.

Outre la dou­teuse co­mé­die de Four­nier sur le thème de l’ho­mo­sexua­li­té, cette même an­née 1997, Pa­trick Huard dé­croche le rôle de Ti-guy dans Les Boys de Louis Saïa, pre­mier tome de la lu­cra­tive mais très in­égale sé­rie créée par le pro­duc­teur Ri­chard Gau­dreau, dé­cri­vant les mésa­ven­tures d’un groupe d’amis de dif­fé­rentes pro­fes­sions jouant au hockey dans une ligue de ga­rage. Huard re­pren­dra son per­son­nage d’agent immobilier dans les deux épi­sodes sui­vants.

En 2000, le co­mé­dien par­tage la ve­dette avec Mi­chel Cô­té dans la co­mé­die sen­ti­men­tale La Vie après l’amour de Ga­briel Pel­le­tier, d’après un scé­na­rio de Ken Scott. Grâce à un per­son­nage plu­tôt bien des­si­né d’ex-dé­te­nu qui vient en aide au pro­ta­go­niste dé­si­reux de re­con­qué­rir sa femme, Huard s’en tire as­sez bien, se his­sant au-des­sus de l’hys­té­rie am­biante de ce vau­de­ville plu­tôt lourd et trop ra­re­ment drôle. Trois ans plus tard, il re­trouve Mi­chel Cô­té pour Sur le seuil, drame fan­tas­tique d’éric Tes­sier d’après le ro­man de Pa­trick Sé­né­cal, dans le­quel il joue avec une belle in­ten­si­té un écri­vain sui­ci­daire ca­pable d’an­ti­ci­per des drames atroces. Tou­jours en 2003, Huard inau­gure sa fruc­tueuse col­la­bo­ra­tion avec le réa­li­sa­teur Érik Ca­nuel à l’oc­ca­sion de Nez rouge, une co­mé­die ro­man­tique de Noël qui, bien que ne cas­sant rien, a connu un beau suc­cès pu­blic, grâce au charme de la ve­dette et de sa parte- naire Mi­chèle Bar­ba­ra Pel­le­tier.

Après des rôles de sou­tien as­sez so­lides dans Ma­man Last Call et Mo­ni­ca la Mi­traille, Pa­trick Huard re­vient en tête d’af­fiche avec Bon Cop Bad Cop d’érik Ca­nuel, ef­fi­cace co­mé­die po­li­cière sur le thème des deux so­li­tudes cos­cé­na­ri­sée par le co­mé­dien, qui est de­ve­nue en 2006 le cham­pion de tous les temps du box-of­fice ca­na­dien. Ce qui fut loin d’être le cas de Ca­davres, le film sui­vant du tan­dem Huard-ca­nuel. Huis clos mal­sain entre un jeune glan­deur et sa soeur ac­trice (Ju­lie Le Bre­ton) d’après le ro­man de Fran­çois Bar­ce­lo, cette co­mé­die à l’hu­mour noir in­opé­rant a en ef­fet connu un échec re­ten­tis­sant à sa sor­tie en 2008. L’ac­teur s’est tou­te­fois rat­tra­pé de belle fa­çon trois ans plus tard avec Fun­ky­town, film cho­ral de Da­niel Ro­by sur les an­nées dis­co au Qué­bec, dans le­quel il in­carne avec convic­tion un per­son­nage ins­pi­ré du re­gret­té Alain Mont­pe­tit.

Entre-temps, Pa­trick Huard a en­tre­pris une car­rière de réa­li­sa­teur. Or, ses deux pro­duc­tions, la co­mé­die de moeurs Les 3 P’tits Co­chons (2007) et la co­mé­die po­li­cière Fi­lière 13 (2010), bien que mises en scène de fa­çon as­sez dy­na­mique et par­fois in­ven­tive, sont plom­bées par des scé­na­rios peu sub­tils, som­brant sou­vent dans la fa­ci­li­té, et une di­rec­tion d’ac­teurs pas tou­jours as­su­rée. Bref, on at­tend en­core le film dans le­quel Huard pour­ra vrai­ment dé­mon­trer qu’il a au­tant de ta­lent der­rière que de­vant la ca­mé­ra.

LE MONDE DES DVD

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.