J.-F. Mer­cier, l’ir­ré­ven­cieux

Le Journal de Quebec - Weekend - - TÉLÉVISION - Guy Four­nier Col­la­bo­ra­tion spé­ciale gfour­nier@jour­nalmtl.com

J’ai écrit, la sai­son der­nière, le bien que je pen­sais du talk-show de «V», Un gars,

le soir. Pour mille rai­sons, je ne peux re­gar­der l’émis­sion chaque soir, mais je la vois as­sez sou­vent pour af­fir­mer qu’elle doit tout à son ani­ma­teur. Comme les deux autres émis­sions dont je parle dans cette page, d’ailleurs. Mais qu’est-ce qui fait le cha­risme de cet ani­ma­teur mal em­bou­ché, un brin be­don­nant, bar­bu et gauche qu’il fal­lait être bien au­da­cieux ou car­ré­ment in­cons­cient pour pla­cer de­vant les ca­mé­ras ? C’est tout ça à la fois, car il n’y a chez lui au­cune acri­mo­nie et au­cune ma­lice, mais un cô­té si cha­leu­reux qu’il trans­cende tout. Es­sayez seule­ment d’ima­gi­ner la même émis­sion, aus­si ir­ré­ven­cieuse et ab­surde, ani­mée par quel­qu’un d’autre ?

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.