LA TONNE DE FLASHS DE MI­CHEL PA­GLIA­RO

MON­TRÉAL | Mi­chel Pa­glia­ro est content. En en­tre­vue, il le sou­ligne à ré­pé­ti­tion. Le chan­teur est content de son cof­fret col­lec­tion, Tonnes de flashs, qui réunit 13 CD et un im­pres­sion­nant to­tal de 132 titres re­mas­té­rises. Qui à sa place ne le se­rait pas?

Le Journal de Quebec - Weekend - - MUSIQUE MICHEL PAGLIARO - Agnès Gau­det

Quand on re­garde l’ex­tra­or­di­naire car­rière de Mi­chel Pa­glia­ro, toutes ces pièces et tous les hits qu’il a com­po­sés, on ne peut que fé­li­ci­ter cette lé­gende du rock qué­bé­cois. Lui, il pré­fère par­ler des autres, ceux qui l’ont sou­te­nu dans ce pro­jet. Il re­mer­cie ses amis, sa femme Ste­phend « une grande ar­tiste » dit-il, et son amie Darwin qui ont col­la­bo­ré au look vi­suel des al­bums. Il re­mer­cie les nom­breux mu­si­ciens qui au fil des ans, l’ont sui­vi. Il re­mer­cie les gens de la com­pa­gnie de disques Mu­si­cor. « On a eu le feu vert à la fin du mois de sep­tembre, pré­cise-t-il. On a pé­da­lé. Les filles (sa femme et Darwin) ont tra­vaillé très fort. Elles ont fait un mi­racle. Il fal­lait ar­ri­ver à temps pour le mo­ment pro­pice, pour vendre des disques, ajoute-t-il fran­che­ment. Si l’en­cou­ra­ge­ment du pu­blic est là, on pour­ra en faire d’autres. On se sou­haite bonne for­tune. Mais qu’on ait de la chance ou pas, on court tou­jours dans la même di­rec­tion En at­ten­dant, on est content de l’exis­tence de ce cof­fret-là. On cé­lèbre cette chose-là et on fait de la pro­mo­tion, conclut-il. »

POUR SES FANS

Ce pu­blic qui l’en­cou­rage, Pag ne rate pas la chance de le re­mer­cier aus­si pour son in­dé­fec­tible af­fec­tion, cet amour qui le porte de­puis des an­nées.

« Ce cof­fret est pour les fans sur­tout, dit-il. Ceux qui en spec­tacle me de­mandent tous quand ils pour­ront en­fin ache­ter les vieux disques. Ils ont tou­jours été un beau sup­port pour moi. Ils m’ont en­cou­ra­gé. Je ré­ponds à leur de­mande. »

Si une par­tie du cof­fret s’est faite en pé­da­lant, ra­pa­trier les droits et re­faire le mas­te­ring ont pris plu­sieurs an­nées. « Beau­coup d’ou­vrage, di­ra Pag. On avait be­soin de ra­fraî­chir tout ça. C’est comme n’im­porte quoi. Il faut re­mettre ça au goût du jour. Les choses évo­luent. »

PAS NOS­TAL­GIQUE

À ré­en­tendre des suc­cès comme Rain­sho­wers, J’en­tends frap­per, The Hell I’ve Got, Le temps presse, Si tu vou­lais, L’es­pion, Les bombes et à voir le jeune vi­sage du Pa­glia­ro des an­nées 1970 et 1980, les sou­ve­nirs sont in­évi­tables. L’au­teur-com­po­si­teur aus­si se prend au jeu en par­lant de cette bio­gra­phie mu­si­cale.

« Qua­rante ans de car­rière. Ça fait dé­jà un ti-bout, en convient-il. C’est fou comme le temps a pas­sé. Ce cof­fret, c’est tel­le­ment de sou­ve­nirs, de mu­si­ciens, d’amis. »

Mi­chel Pa­glia­ro n’est néan­moins pas du genre nos­tal­gique et il ne vit pas dans le pas­sé.

« Je vis in­ten­sé­ment le pré­sent pour bâ­tir l’ave­nir, dit-il. Le bon vieux temps, je ne suis pas là pan­toute. -À part pour les vieux amis, les choses du coeur. Je n’ai pas le temps pour ça (le pas­sé). J’ai tou­jours quelque chose à faire, plu­sieurs mar­mites sur le feu à la fois. »

UNE CHAN­SON IN­ÉDITE

Dans un même ordre d’idée, Mi­chel Pa­glia­ro in­ter­prète ce cof­fret sou­ve­nir comme un nou­veau dé­part et non une fi­na­li­té en soi. Il a beau­coup d’idées, des pro­jets et d’autres chan­sons qu’il fi­ni­ra bien par sor­tir un jour, lui qui ne cesse d’en ac­cu­mu­ler.

Belle sur­prise, une chan­son in­édite se re­trouve sur le cof­fret. Elle est d’ailleurs la chan­son titre du cof­fret, Tonnes de flashs. En­fin du nou­veau - et bon- Pa­glia­ro.

« Il me sem­blait que cette chan­son ré­su­mait bien le cof­fret. Je ne l’ai pas com­po­sée pour le cof­fret. C’est tom­bé comme ça. Je suis comme ça, tou­jours un peu dans l’im­pro­vi­sa­tion. » √ Le su­perbe cof­fret Pa­glia­ro Tonnes de flashs Col­lec­tion est ac­com­pa­gné d’un livret de pho­tos et textes. Il re­groupe les al­bums du chan­teur de 1971 à 1988, en fran­çais et en an­glais. Il se­ra dis­po­nible en ma­ga­sin, le 6 dé­cembre. √ Mi­chel Pa­glia­ro se­ra le « bé­bé de la gang » au sein de la troupe du mé­ga ras­sem­ble­ment Le re­tour de nos idoles, sur la scène du Co­li­sée Pep­si de Qué­bec, les 4, 5 et 6 mai pro­chain. √ Le chan­teur don­ne­ra aus­si un spec­tacle pour le ré­veillon 2012, au Rial­to de Mon­tréal, le 31 dé­cembre.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.