JANE BIR­KIN VER­SION NIP­PONNE

Le Journal de Quebec - Weekend - - MUSIQUE - Jane Bir­kin fe­ra un saut à Mon­tréal dans quelques jours.

MON­TRÉAL | Jane Bir­kin vient chan­ter à Mon­tréal, un soir seule­ment, le 8 dé­cembre, au Mé­tro­po­lis. Elle nous pré­sen­te­ra le spec­tacle qu’elle a concoc­té à To­kyo à la suite du dé­sastre ja­po­nais qu’on connaît. L’égé­rie de Serge Gains­bourg a in­ti­me­ment ré­pon­du à nos ques­tions, par In­ter­net, des bouts en fran­çais, des bouts en an­glais, sa langue d’ori­gine.

Ce spec­tacle, Serge Gains­bourg et Jane

via le Ja­pon, vous l’avez pré­sen­té à To­kyo. Qu’est-ce qu’il y au­ra de ja­po­nais dans la ver­sion Amé­rique du Nord?

TOUS LES MU­SI­CIENS. No­bu l’or­ches­tra­teur jouant pia­no, AS­KA on vio­lin, Tsu­to­mu on drums and great Shu­che­ro TRUM­PET, but I call them TOM SHOUE and AS­KA with great No­bu!

Pour­quoi le dé­sastre au Ja­pon vous a-t-il ame­née à mon­ter ce spec­tacle.

Parce que je n’au­rais ja­mais eu l’idée de faire un spec­tacle avec des Ja­po­nais si je n’étais pas al­lée aus­si vite que je pou­vais pour leur sou­te­nir le mo­ral à To­kyo et faire un pe­tit concert juste après la ca­tas­trophe… Après quoi, je me suis dit : ‘’ah… avec eux, ça vaut le coup de faire le monde en­tier, s’ils veulent…’’ — et ils ont vou­lu. Si­non de cé­lé­brer Serge 20 ans après sa mort et Me­lo­dy 20. Fran­che­ment, je ne sa­vais PAS comment être ori­gi­nale et ame­ner autre chose aux gens qui m’ont vue tant de fois chan­tant Serge… voi­là le dé­clic, le HA­SARD!

Vous dites que vous connais­sez le peuple nip­pon de­puis 40 ans. Quels ont été vos rap­ports avec le peuple nip­pon?

Très proches… En­ceinte de Char­lotte, nous sommes al­lés pour la pre­mière fois avec Serge, et de­puis... pour CHAQUE

concert live, chaque disc j’ai été in­vi­tée SPLEN­DI­DE­MENT af­fec­tueu­se­ment; trois fois pour Ara­besque, fes­ti­vals films mu­sique, voya­geant avec Lou à six ans, ma mère, Jacques Doillon, Lo­la sa fille, vi­si­tant les singes de neige... le mont Fu­ji… avec ma­man…

Vous re­pre­nez les titres de Gains­bourg pour une énième fois. Comment al­lez-vous les in­ter­pré­ter cette fois?

Bah, JUS­TE­MENT avec des or­ches­tra­tions de No­bu, voi­là le charme, Le­ri­chomme (mon di­rec­teur ar­tis­tique et ce­lui de Serge) a TOUT choi­si en consi­dé­ra­tion des ins­tru­ments trom­pette et Me­lo­dy, bien sûr, avec

Re­quiem pour un con et Les amours per­dus écrit par Serge, il y a 50 ans… Di­vin, La

chan­son de Pré­vert avec vio­lin et trom­pette la meilleure ver­sion, avec Ara­besque. Ce show doit être mon fa­vo­ri et ne co­pie en RIEN, on a fait TRÈS gaffe, les pré­cé­dents…

Pou­vez-vous me nom­mer quelques-uns des titres de votre spec­tacle, par­mi les plus po­pu­laires et aus­si ceux qui vous touchent le plus?

L’aquoi­bo­niste pour les Ja­po­nais est un « must » comme un hymne, moi Les des­sous chics, Amours des feintes, Babe alone… Ces

pe­tits riens fait avec CET or­chestre est TRÈS ex­ci­tant, mi­li­taire presque, Fuir le

bon­heur, Une chose entre autres, vrai­ment un com­men­taire de Serge à moi…

Cette tour­née sou­ligne les 20 ans du dé­cès de Serge Gains­bourg et ar­rive 40 ans après L’his­toire de Me­lo­dy Nel

son. Est-ce qu’elle vous ra­mène in­évi­ta- ble­ment à de beaux sou­ve­nirs? Les­quels?

Des sou­ve­nirs d’une autre vie! Bé­bé Kate, Char­lotte… J’étais Me­lo­dy… une autre vie… La sé­pa­ra­tion me semble plus pré­sente avec Babe Alone et des larmes au stu­dio… Ter­rible… Puis Amour de feintes… la fin… Mon amour bai­ser, j’étais une autre! c’est gai de le re­chan­ter…

« Les taxi­men me parlent de lui (Serge Gains­bourg) comme s’il était mort hier; im­pos­sible d’avoir un jour sans son nom ou une anec­dote de quel­qu’un… »

Est-ce que Serge Gains­bourg fait tou­jours par­tie de votre vie, de votre quo­ti­dien?

For­cé­ment, car pour les gens, on est in­dis­so­ciables… 25 ans de vie de chan­sons… Les

taxi­men me parlent de lui comme s’il était mort hier; im­pos­sible d’avoir un jour sans son nom ou une anec­dote de quel­qu’un…

Que re­pré­sente Mon­tréal pour vous?

Mon­tréal a tou­jours été une fête pour moi, et avec le Ja­pon la date joyeuse, des sou­ve­nirs avec ma­man, Lou en­fant, Sou­chon... Serge dans la neige, je vais être su­per fière de vous mon­trer ce que No­bu et les Ja­po­nais savent faire, comme un ca­deau, je sais vous al­lez être en ad­mi­ra­tion pour eux, et EUX se jet­te­ront sur pan­cakes et si­rop d’érable! Ils sont TRÈS cu­rieux!

Où la tour­née va-t-elle se pour­suivre après Mon­tréal?

Jus­qu’à cet été, et vu le suc­cess, la France en tour­née d’au­tomne plus des fes­ti­vals d’été, on va en Aus­tra­lie, Italie, Por­tu­gal et reJa­pan pour plu­sieurs villes… J’en suis pour un an!!

EN LIGNE ›

Ca­noe.ca/ja­ne­bir­kin

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.