La po­li­tique, vue de l’in­té­rieur

Le Journal de Quebec - Weekend - - CINÉMA - Maxime De­mers

MON­TRÉAL | Pour son se­cond long mé­trage, L’exer­cice de l’état, le ci­néaste fran­çais Pierre Schoel­ler nous plonge dans le quo­ti­dien d’un mi­nistre fran­çais pris dans le tour­billon du pou­voir et livre ain­si un por­trait sai­sis­sant du mé­tier de po­li­ti­cien.

À l’op­po­sé de La conquête, de Xa­vier Dur­rin­ger, qui met­tait en scène l’as­cen­sion de Ni­co­las Sar­ko­zy vers la pré­si­dence de la Ré­pu­blique fran­çaise, Pierre Schoel­ler ( Ver­sailles) a choi­si de s’at­tar­der aux cou­lisses de la po­li­tique par le biais de per­son­nages to­ta­le­ment fic­tifs.

Bien ac­cueilli en France, au­tant par la cri­tique que le pu­blic, L’exer­cice de l’état suit donc un cer­tain Ber­trand Saint-jean (ex­cellent Oli­vier Gour­met), mi­nistre des Trans­ports d’un gou­ver­ne­ment et d’un par­ti ja­mais nom­més, à une pé­riode très mou­ve­men­tée de sa jeune car­rière po­li­tique.

Le film dé­marre alors que le mi­nistre est ré­veillé en plein mi­lieu de la nuit pour se faire an­non­cer qu’un ac­ci­dent d’au­to­bus vient de cau­ser la mort de plu­sieurs en­fants dans les Ar­dennes. Saint-jean est dé­lé­gué pour al­ler re­pré­sen­ter l’état sur les lieux de la ca­tas­trophe. Dur ré­veil...

ÉTOUR­DIS­SANT

Dès les pre­mières scènes, le ton est donc don­né. La po­li­tique est un mé­tier exi­geant et étour­dis­sant qui peut ava­ler tout rond ceux qui osent s’y aven­tu­rer.

En­tre­vues mus­clées à la ra­dio, bous­cu­lades sur un chan­tier de tra­vailleurs, at­taques ver­bales d’un col­lègue mi­nistre, ma­chi­na­tions au sein de son propre ca­bi­net, pres­sions de la part de son gou­ver­ne­ment pour ac­cep­ter un pro­jet de loi avec le­quel il n’est pas d’ac­cord : la vie de Ber­trand Saint-jean ne manque pas d’ac­tion.

Très do­cu­men­té, évi­tant toute forme de com­plai­sance ou de dé­ma­go­gie, L’exer­cice de l’état nous en­traîne dans ce tour­billon es­souf­flant et pé­rilleux qui me­nace l’éthique et la san­té de Saint-jean tous les jours.

Réa­li­sé avec fi­nesse, le film adopte la forme d’un th­riller, avec son rythme ef­fré­né et son sus­pense sou­te­nu.

Au coeur du film, l’ac­teur belge Oli­vier Gour­met livre une per­for­mance ma­gis­trale, en réus­sis­sant à com­po­ser un mi­nistre at­ta­chant et hu­main. À ses cô­tés, Mi­chel Blanc est tout aus­si re­mar­quable en chef de ca­bi­net qui en a vu d’autres.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.