COMME tour­née UNE rock

MON­TRÉAL | Agnès So­hier est l’une des rares ar­tistes de Dralion à faire par­tie du spec­tacle de­puis ses dé­buts, en 1999. De­puis 12 ans, elle vit donc dans ses va­lises, mais elle ne chan­ge­rait de style de vie pour rien au monde.

Le Journal de Quebec - Weekend - - NEWS - Maxime De­mers Agence QMI

« C’est sûr que c’est très exi­geant, ça va vite, on n’a pas beau­coup le temps de s’ar­rê­ter pour souf­fler, mais c’est ex­ci­tant comme rythme de vie ; c’est comme une tour­née rock ! », in­dique Agnès So­hier, une chan­teuse du spec­tacle qui a d’ailleurs tra­vaillé comme cho­riste pro­fes­sion­nelle pour La­ra Fa­bian, Ma­rie Car­men et Breen Leboeuf avant d’être re­cru­tée par le Cirque du So­leil. À quoi res­semble une jour­née ty­pique dans sa vie de tour­née ? « En tant que chan­teuse, ma rou­tine est dif­fé­rente de celle d’un acro­bate par exemple, ex­plique la Qué­bé­coise. Per­son­nel­le­ment, je suis très lente le ma­tin. Je prends le temps de bien dé­jeu­ner, par­fois je vais jouer au tennis avec un autre membre de la troupe. « J’ar­rive à l’aré­na quatre heures avant le spec­tacle. Je ré­chauffe ma voix, je fais mon ma­quillage et je me fais bran­cher et je suis prête à em­bar­quer sur scène. Après le spec­tacle, je re­tourne à ma chambre pour prendre le temps de re­laxer avec un verre de vin. Je me couche et on re­com­mence le len­de­main ! »

CINQ CONTI­NENTS

La tour­née de Dralion a per­mis à Agnès So­hier de faire le tour du monde sur une pé­riode de 10 ans. Le spec­tacle créé à Mon­tréal en 1999 a par­cou­ru cinq conti­nents et a fait es­cale dans les plus grandes villes d’amé­rique, d’eu­rope et d’asie-pa­ci­fique. « Comme on res­tait sou­vent un mois dans cha­cune des villes, on avait le temps de faire un peu de tourisme et de s’im­pré­gner de l’am­biance lo­cale, in­dique la chan­teuse.

« Pour la tour­née d’aré­nas, c’est très dif­fé­rent. D’abord, on reste beau­coup moins long­temps dans chaque ville, par­fois une se­maine, par­fois même trois jours.

«Il y a aus­si que la tour­née d’aré­nas s’ar­rête dans des plus pe­tites villes amé­ri­caines et qu’il y a sou­vent moins de choses à vi­si­ter que dans les grandes villes comme Londres, Bos­ton ou Syd­ney en Aus­tra­lie ou la tour­née de cha­pi­teau fai­sait es­cale. » Quant au pas­sage du cha­pi­teau à l’aré­na, Agnès So­hier dit que l’adap­ta­tion s’est faite na­tu­rel­le­ment, pour elle.

« Ça ne change pas grand-chose du spec­tacle en ce qui me concerne, à part que l’am­biance dans un aré­na est très dif­fé­rente de celle dans un cha­pi­teau. La proxi­mi­té avec le pu­blic n’est pas la même dans un aré­na. Mais en même temps, c’est gros, et il y a quelque chose le fun de jouer dans un aré­na. »

La chan­teuse Agnès So­hier tient le rôle d’âme Force dans le spec­tacle Dralion.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.