L’AC­TUA­LI­TÉ SOUS LE RE­GARD DE JOYEUX DRILLES

Parce que l’ac­tua­li­té les y oblige, Les Za­par­tistes, qui cé­lèbrent leurs 10 ans, se fe­ront tou­jours aus­si cin­glants et « im­po­li­ti­que­ment » cor­rects lors de leur re­vue de 2011, mais, fait nou­veau, leur mes­sage se­ra cette fois por­teur d’es­poir!

Le Journal de Quebec - Weekend - - NEWS - PIERRE O. NA­DEAU Le Jour­nal de Qué­bec EN LIGNE › Vi­déo le­jour­nal­de­que­bec.com/za­par­tistes

C’est le mou­ve­ment in­ter­na­tio­nal des in­di­gnés, ré­pan­du à Qué­bec et à Mon­tréal, qui leur per­met d’es­pé­rer un monde meilleur. « Le peuple com­mence à ré­agir face no­tam­ment à l’écart gran­dis­sant entre les riches et les pauvres. Et ça, c’est bon signe », clament en choeur les cinq aco­lytes.

Sou­te­nus de nou­veau par trois mu­si­ciens, ils se vi­de­ront le coeur lors d’une quin­zaine de re­pré­sen­ta­tions qu’ils pré­sen­te­ront dans plu­sieurs grandes villes du Qué­bec.

UN DVD DU SPEC­TACLE

Le groupe pro­dui­ra de nou­veau un DVD du spec­tacle, mais à dis­tri­bu­tion res­treinte. De­puis qu’ils ont fait Les beaux di­man

ches de Ra­dio-ca­na­da, lors de la der­nière sai­son de 2004, Les Za­par­tistes n’ont ja­mais été sol­li­ci­tés pour la té­lé­dif­fu­sion de leur spec­tacle ni même pour ani­mer le

Bye Bye de Ra­dio-ca­na­da. « On ne court pas après per­sonne, mais on est ou­verts aux in­vi­ta­tions », nous di­ra Na­dine Vincent, cos­crip­trice des Za­par­tistes.

De­puis la fin de sep­tembre, les joyeux drilles à cravate tra­vaillent au conte­nu de leur re­vue de fin d’an­née. Et le tra­vail d’écri­ture se pour­sui­vra jus­qu’au mo­ment de mon­ter en scène, « au cas où Pau­line Ma­rois an­non­ce­rait sa dé­mis­sion », lancent-ils en bou­tade.

Ils jet­te­ront leur re­gard cri­tique sur des faits qui au­ront mar­qué en 2011 les scènes qué­bé­coise et in­ter­na­tio­nale, de­puis le prin­temps arabe, en pas­sant par le vote du 2 mai et la cor­rup­tion dans la cons­truc­tion qui se­ra dé­criée en chan­son!

DES CA­RI­CA­TURES

Ils en­tendent aus­si ca­ri­ca­tu­rer le « triomphe roya­liste fé­dé­ra­liste », « la vic­toire du Co­li­sée », l’élec­tion du Bloc qué­bé­cois, la ma­rée orange au Qué­bec, la dis­pa­ri­tion du Ma­drid, les dé­mis­sions du PQ, le Plan Nord et Jean Cha­rest, l’une de leurs têtes de Turc pré­fé­rées, qu’ils pré­sentent comme « un volte-face à deux vi­sages ».

Il adres­se­ront aus­si des flèches aux banques, « qui ne semblent pas avoir re­te­nu leur le­çon de 2008 », et n’épar­gne­ront pas Ré­gis La­beaume, qu’ils cri­tiquent pour ses « abus de pou­voir ».

Les Za­par­tistes re­pro­che­ront au peuple qué­bé­cois « son ob­ses­sion à se trou­ver un lea­der, un sau­veur ». « Du­ceppe a été ba­layé à la der­nière élec­tion et, à peine quelque temps plus tard, il res­sor­tait vain­queur aux son­dages de po­pu­la­ri­té. »

Le dis­cours du groupe se­ra 100 % po­li­tique, re­fu­sant de nou­veau de s’étendre aux mi­lieux ar­tis­tique et spor­tif, « un cré­neau dé­jà ex­ploi­té par d’autres », ex­pliquent-ils.

À no­ter qu’en rai­son d’une bles­sure, le vé­té­ran Fran­çois Pa­ren­teau ne se­ra pas du ZAP 2011. Au trio de base com­po­sé de Si­mon Es­té­rez, Jean-sé­bas­tien Ni­col et Be­noît Ro­che­leau, se joignent deux nou­veaux ve­nus : les co­mé­diens Vincent Bol­duc ( Ces en­fants d’ailleurs, Co­ver Girl) et Jean-fran­çois Na­deau ( Pen­thouse 5-0). √ Les Za­par­tistes se pro­dui­ront du 27 au 30 dé­cembre au Mé­tro­po­lis, à Mon­tréal, et le 12 jan­vier 2012 au Théâtre Ca­pi­tole de Qué­bec.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.