LA LI­BER­TÉ DE CRÉER

MONTRAÉAL | k-os a tou­jours fait à sa tête. De ses ins­pi­ra­tions mul­tiples et sa vi­sion unique du hip-hop sont nés d’in­nom­brables suc­cès, de Crab­bu­ckit à 4 3 2 1, en pas­sant par la plus ré­cente Ho­ly Cow. Ce soir, à l’oc­ca­sion de son pas­sage au Club So­da,

Le Journal de Quebec - Weekend - - NEWS - Va­nes­sa Gui­mond Agence QMI

Lors de sa der­nière tour­née, in­ti­tu­lée ur­mu­sic.ca k-os Yes !

Kar­ma, k-os a of­fert ses concerts gra­tui­te­ment, in­vi­tant ses fans à don­ner à divers or­ga­nismes, sur place, afin d’« amé­lio­rer leur kar­ma ».

Cette fois-ci, l’ar­tiste ca­na­dien pro­pose à ses ad­mi­ra­teurs de tro­quer l’avant-gar­disme pour l’ex­plo­ra­tion du pas­sé, puis­qu’il pré­sen­te­ra, entre autres, de nou­velles ver­sions des chan­sons qui se re­trouvent sur Exit, son pre­mier disque, pa­ru en 2002.

SEN­TI­MENT DE RE­NOU­VEAU

Le chan­teur, qui se­ra ac­com­pa­gné de cinq mu­si­ciens, sur scène, af­firme être ex­ci­té à l’idée de re­dé­cou­vrir cer­taines pièces de cet al­bum.

« Je me sens comme si je ne les avais ja­mais jouées, a dé­cla­ré k-os, joint par té­lé­phone entre deux ar­rêts de sa tour­née. Ce sont des pièces que je n’avais pas jouées en concert de­puis quatre ou cinq ans. Comme elles ont été re­tra­vaillées, j’ai l’im­pres­sion d’avoir de nou­veaux mor­ceaux entre les mains. »

NOU­VEL AL­BUM

Les ad­mi­ra­teurs de k-os se­ront heu­reux d’ap­prendre que l’ar­tiste, qui tra­vaille de­puis un mo­ment dé­jà à la créa­tion de son cin­quième al­bum, compte pré­sen­ter le fruit de son tra­vail à l’été 2012.

« J’es­saie de dé­ter­mi­ner si ce se­ra un al­bum simple ou double, a confié le rap­peur, qui dit avoir une tren­taine de chan­sons en banque. Sur mes pré­cé­dents al­bums, je mé­lan­geais les styles, comme le hip-hop et le reg­gae, par exemple. Cette fois-ci, je pense faire les choses dif­fé­rem­ment. Je pré­sen­te­rais deux disques, un hi­phop et l’autre rock’n’roll. »

Si k-os choi­sit de pré­sen­ter un al­bum double, ce­lui-ci s’in­ti­tu­le­ra Black On Blonde,

black re­pré­sen­tant le hip-hop, « la mu­sique noire », et blonde sym­bo­li­sant le rock’n’roll.

« J’irais à fond dans chaque style plu­tôt que d’op­ter pour des ma­shups, comme j’ai pu le faire dans le pas­sé, a-t-il ex­pli­qué. C’est un beau dé­fi, pour moi, de pré­sen­ter quelque chose de moins bi­zarre et éclec­tique, quelque chose de plus di­rect. »

PHO­TO COURTOISIE

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.