La sou­ve­raine He­len Mir­ren

Dans L’Af­faire Ra­chel Sin­ger, pa­ru cette se­maine en DVD, He­len Mir­ren se glisse avec son ha­bi­tuelle ai­sance dans la peau d’une agente se­crète is­raé­lienne ron­gée par un vieux se­cret, une per­for­mance forte et contrô­lée qui s’ajoute à de nom­breuses autres pr

Le Journal de Quebec - Weekend - - CINÉMA - Me­dia­film.ca

MOR­GANE DANS EX­CA­LI­BUR (1981)

En de­mi-soeur ma­gi­cienne du roi Ar­thur de Bre­tagne, He­len Mir­ren fas­cine et ter­ri­fie. Sen­suelle, machiavélique, elle réus­sit le tour de force de sé­duire et trom­per le sage Mer­lin dans cette adap­ta­tion luxueuse, ful­gu­rante et ru­gueuse du ro­man de Tho­mas Malory par John Boor­man ( De­li­ve­rance), illus­tra­tion plus que fi­dèle de la lé­gende des Che­va­liers de la Table ronde.

GEOR­GI­NA SPICA DANS LE CUI­SI­NIER, LE VO­LEUR, SA FEMME ET SON AMANT

(1989)

Dans ce film ex­tra­va­gant et ex­trê­me­ment sty­li­sé de Pe­ter Gree­na­way ( La Ronde de nuit), l’ac­trice, au som­met de sa beau­té, in­carne l’épouse sou­mise d’un gang­ster vul­gaire et violent, cam­pé par le sa­vou­reux Mi­chael Gam­bon (le Dum­ble­dore de la sé­rie Har­ry Pot­ter), qui en­tame une liai­son avec un ha­bi­tué du res­tau­rant haut de gamme où le couple va man­ger tous les soirs. Le dé­noue­ment cruel de ce film brillant, mais exi­geant pour­ra res­ter long­temps sur l’es­to­mac de cer­tains spec­ta­teurs.

KATH­LEEN QUI­GLEY DANS POUR L’A

MOUR DE MON FILS (1996)

He­len Mir­ren est bou­le­ver­sante dans le rôle de la mère d’un mi­li­tant de L’IRA qui, en 1981, pour­suit une grève de la faim avec ses confrères dé­te­nus pour ob-

Sur un mode plus lé­ger et co­quin, la co­mé­dienne campe avec aplomb une quin­qua­gé­naire de pro­vince qui n’hé­site pas à se dé­nu­der pour une cause cha­ri­table dans cette char­mante co­mé­die de Ni­gel Cole ( Les Dames de Da­gen­ham), ins­pi­rée d’une his­toire vraie. Aux cô­tés de la ve­dette, fort bien conser­vée mal­gré son âge, la pé­tillante Ju­lie Wal­ters ( Har­ry Pot­ter, de­re­chef) ne s’en laisse pas im­po­ser.

ÉLI­ZA­BETH II DANS SA MA­JES­TÉ LA

REINE (2006)

Après avoir per­son­ni­fié Éli­za­beth Ière dans une re­mar­quable mi­ni­sé­rie té­lé­vi­sée, He­len Mir­ren in­carne avec un égal brio sa loin­taine des­cen­dante dans ce re­mar­quable film de Ste­phen Frears ( Ta­ma­ra Drewe), qui évoque les ef­forts de To­ny Blair pour convaincre la ri­gide sou­ve­raine de s’adres­ser à son peuple meur­tri à la suite de la mort de La­dy Di. Pour sa per­for­mance royale, sub­tile, tout en re­te­nue, la co­mé­dienne a été cou­ron­née à Hol­ly­wood par un Os­car, qu’il au­rait été du reste scan­da­leux de ne pas lui at­tri­buer. te­nir du gou­ver­ne­ment That­cher le sta­tut de pri­son­nier de guerre. Ter­ry George ( Hô­tel Rwan­da) filme avec in­ten­si­té et in­tel­li­gence ce drame so­cial illus­trant le conflit entre grands prin­cipes et dure réa­li­té. Sou­li­gnons au pas­sage que le ré­cent Hun­ger de Steve Mc­queen a re­pris les grandes lignes de ce ré­cit, ra­con­té cette fois du point de vue de Bob­by Sands (fa­bu­leux Mi­chael Fass­ben­der), lea­der des pro­tes­ta­taires.

CH­RIS HAR­PER DANS LE CA­LEN­DRIER

DES GIRLS (2003)

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.