Un amour vir­tuel… ou réel?

Le Journal de Quebec - Weekend - - LIVRES -

Tho­mas est en amour… avec son or­di­na­teur et les jeux vi­déo ! Ses pa­rents et sa soeur, Pau­line, ne savent plus quoi faire pour le faire dé­cro­cher de l’uni­vers vir­tuel et le ra­me­ner dans la réa­li­té. Et puis voi­là qu’es­ther ar­rive et Tho­mas de­vient fol­le­ment amou­reux d’elle. Le hic, c’est que pour lui prou­ver qu’il mé­rite son amour, Es­ther lui de­mande d’aban­don­ner le monde vir­tuel pen­dant un mois…

Belle his­toire d’amour ra­fraî­chis­sante qui, je l’avoue, sem­blait pour­tant en­nuyeuse et pré­vi­sible après la lec­ture des pre­mières pages… Mais, bon, comme il est bien d’ad­mettre ses er­reurs, je confesse que je m’étais trom­pée et que j’avais ju­gé un livre par sa cou­ver­ture !

Ce ro­man est donc beau­coup plus pas­sion­nant que je ne l’au­rais pen­sé au dé­part, même que, à un cer­tain point, je me suis sur­prise à ap­plau­dir à l’ori­gi­na­li­té de l’au­teur, Luc Blan­vil­lain, et son ta­lent cer­tain pour nous sur­prendre.

POINT DE VUE MAS­CU­LIN

Ce qui est aus­si très bien avec ce livre, c’est que le nar­ra­teur est un gar­çon de 16 ans et qu’il est bien rare de voir une his­toire d’amour ra­con­tée d’un point de vue mas­cu­lin. Deuxième point po­si­tif : le fait que ce livre tourne au­tour de l’ob­ses­sion – non, le mot n’est pas trop fort – qu’ont au­jourd’hui les gens, jeunes et moins jeunes, pour la tech­no­lo­gie : que ce soient les or­di­na­teurs, les jeux vi­déo, la té­lé­vi­sion et les té­lé­phones cel- lu­laires, qu’on ap­pelle main­te­nant « té­lé­phones in­tel­li­gents »… Le su­jet à la base de ce livre en est donc un des plus ac­tuels.

Fi­na­le­ment, troi­sième ar­gu­ment très ven­deur de ce ré­cit : la belle re­la­tion qu’on y trouve entre un frère et sa soeur. Ça fait du bien de voir deux ados qui s’en­tendent à mer­veille, plu­tôt que de lire sur les ten­sions constantes qui peuvent ré­gner entre un frère et sa soeur du­rant la pu­ber­té. D’ailleurs, je pense que le per­son­nage de Pau­line, la soeur de Tho­mas, éclipse pra­ti­que­ment ce­lui-ci par mo­ments. En­core une fois, l’au­teur a été brillant en créant un per­son­nage aus­si… brillant que ce­lui de Pau­line !

Bref, pour une his­toire d’amour qui s’an­non­çait un peu cu­cul et pré­vi­sible, c’est fi­na­le­ment à une ex­cel­lente sur­prise et à un très bon di­ver­tis­se­ment que tu dois t’at­tendre. Vrai­ment un bon choix de ro­man à dé­vo­rer du­rant tes va­cances sco­laires, pour te per­mettre de dé­cro­cher, sans te cas­ser la tête !

UN AMOUR DE GEEK LUC BLAN­VIL­LAIN Édi­tions Plon jeu­nesse

∫ 218 pages, dès 12 ans

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.