JOHAN BERLANGER

Le Journal de Quebec - Weekend - - TOURISME - Ro­bert La­tu­lippe Col­la­bo­ra­tion spé­ciale

La main que je vous pro­pose cette se­maine a été jouée lors du der­nier sec­tion­nel de Qué­bec, dis­pu­té en sep­tembre der­nier, par M. Johan Berlanger, un in­gé­nieur en phy­sique nu­cléaire. Étant don­né son em­ploi qui lui laisse peu de temps libre, Johan n’a mal­heu­reu­se­ment pas le temps de pra­ti­quer son loi­sir fa­vo­ri comme il le vou­drait. C’est dom­mage ! Pour la cir­cons­tance, son par­te­naire était nul autre que notre in­for­ma­ti­cien très vo­lu­bile, mais su­per brillant il faut l’avouer, M. Mi­chel Gi­guère.

Mal­gré ses 8 points d’hon­neur, Johan a trai­té sa main comme une main d’ou­ver­ture. Dans les faits, il a rai­son car c’est vrai­ment ce qu’il a. Il est im­por­tant de com­prendre que, dans cer­tains cas, la dis­tri­bu­tion est su­pé­rieure au nombre de points d’hon­neur. Une main 6-6-1 vaut son pe­sant d’or.

Comme Ouest en­tame le roi de car­reau, le dé­cla­rant gagne de l’as et dé­fausse alors son va­let de trèfle. Il coupe en­suite un trèfle et joue coeur vers l’as. Il coupe à nou­veau un trèfle, encaisse le roi de coeur et pour­suit avec un coeur. Ouest coupe du 6, mais Johan ap­pelle la dame d’atout du mort. Par après, il coupe un car­reau pour re­ve­nir dans sa main et sur­coupe un autre coeur de l’as quand Ouest coupe avec son 10. Le reste est ba­nal.

L’im­por­tant dans cette main consiste à ne pas jouer un seul tour d’atout avant d’avoir ma­jo­ré sa main. Ré­sul­tat fi­nal, pe­tit che­lem ga­gé fait 7, 12 points de match sur 12. Bra­vo, bien ga­gé et bien joué.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.