Amu­se­ment pour les pe­tits

MON­TRÉAL | Dans Al­vin et les Chip­munks — Les nau­fra­gés, nos hé­ros chan­tants se re­trouvent sur une île dé­serte... en­fin presque!

Le Journal de Quebec - Weekend - - CINÉMA - Isa­belle Hontebeyrie Agence QMI

Je ne m’en cache pas : j’aime les Chip­munks. Leurs voix à l’hé­lium, leurs nu­mé­ros mu­si­caux et leurs aven­tures in­croyables m’amusent et me mettent de bonne hu­meur chaque fois. Le nou­veau vo­let de leurs pé­ré­gri­na­tions, Al­vin et les Chip­munks — Les nau­fra­gés, res­pecte les règles fixées dans les films pré- cé­dents : la ri­go­lade et le dé­lire priment.

Dave (Ja­son Lee) a dé­ci­dé de payer des va­cances à toute la fa­mille. Les Chip­munks et les Chip­pettes se re­trouvent donc à bord d’un luxueux pa­que­bot de croi­sière. Mais il y a un pro­blème : Al­vin ne cesse de faire le trouble.

À cause de l’une de ses frasques, toute la fa­mille échoue sur une île dé­serte. D’un cô­té : Dave et Ian (Da­vid Cross) partent à la re­cherche de la bande de joyeux nau­fra­gés; de l’autre : nos écu­reuils fous (en fait, les Chip­munks sont des ta­mias, une es­pèce d’écu­reuil) ont des pro­blèmes pour as­su­rer leur sur­vie. De plus, ils tombent sur Zoe (Jen­ny Slate), une jeune femme un peu illu- mi­née dont les mo­tifs sont tout sauf hon­nêtes.

Bref, vous l’avez com­pris, on nage en plein di­ver­tis­se­ment sans queue ni tête. Les mo­ments mu­si­caux sont, comme tou­jours, drôles et lé­gers. De plus, si la mo­rale est pré­sente (quel film pour en­fants n’en a pas?), elle n’est ja­mais lourde.

EN 2D

On ap­pré­cie énor­mé­ment qu’al­vin et les

Chip­munks — Les nau­fra­gés soit pré­sen­té en 2D plu­tôt qu’3d, qui semble être dé­sor­mais la norme pour chaque film pour en­fants (ce­la per­met, en rai­son du prix des billets, de gon­fler ar­ti­fi­ciel­le­ment les chif- fres du box-of­fice). Cer­taines scènes au­raient peut-être ga­gné à être mises en re­lief, mais le film n’en au­rait que peu bé­né­fi­cié en gé­né­ral.

Al­vin et les Chip­munks — Les nau­fra­gés est un di­ver­tis­se­ment sans prise de tête, un amu­se­ment de 87 mi­nutes dans le­quel les adultes n’ont pas été ou­bliés (Zoe vous fe­ra pen­ser à Tom Hanks dans Seul au monde).

Il ne vous reste donc qu’à dé­ci­der si c’est le genre de film qui mé­rite une sor­tie fa­mi­liale et toutes les dé­penses re­liées. Si vous op­tez pour la né­ga­tive, vous pour­rez tou­jours conso­ler vos bam­bins en louant le DVD ou le Blu-ray; ces for­mats ne de­vraient pas tar­der à faire leur ap­pa­ri­tion en ma­ga­sin.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.