Ins­pi­ré, comme tou­jours!

L’écri­vain et dé­sor­mais édi­teur Bryan Per­ro a le vent dans les voiles : le pre­mier tome de sa nou­velle sé­rie, Le sanc­tuaire des braves, s’est ven­du à plus de 40 000 exem­plaires et il vient tout juste de lan­cer le pre­mier tome de la genèse de la sé­rie anim

Le Journal de Quebec - Weekend - - REVUE DE L'ANNÉE 2011 - Ma­rie-france Bor­nais Le Jour­nal de Qué­bec

Dans ce pre­mier ré­cit plein de re­bon­dis­se­ments, Wal­ter, l’éco­lo­giste, ra­conte son en­fance et la nais­sance de son ar­dent dé­sir de pro­té­ger l’en­vi­ron­ne­ment. Fils d’un in­dus­triel sans scru­pule qui est pro­prié­taire d’une usine à trous, Wal­ter sau­ve­ra la pla­nète, mais per­dra la ca­pa­ci­té à pro­non­cer des mots.

« C’est un pro­jet que je fais en col­la­bo­ra­tion avec le pro­duc­teur de la sé­rie té­lé­vi­sée Wal­ter, qui est un de mes amis de­puis une ving­taine d’an­nées. On s’était per­dus de vue mais on s’est re­trou­vés et on se di­sait que ce se­rait l’fun de tra­vailler en­semble. Il fai­sait Wal­ter à la té­lé­vi­sion et vou­lait des livres qui fe­raient une suite, ex­plique Bryan Per­ro. C’était avant la nais­sance de Per­ro Édi­teur. »

DEUX TOMES À VE­NIR

Bryan écri­ra trois ro­mans qui se­ront pu­bliés au cours des pro­chains mois. « Pour moi, c’est du pe­tit ro­man : 15 000 mots. Ce n’est pas comme écrire Amos Da­ra­gon ou Wa­ri­wulf. C’est quelque chose que je fais la fin de se­maine. » Le deuxième tome ra­con­te­ra comment Wal­ter fe­ra la ren­contre de Tan­doo­ri, son ami pou­let, tan­dis que le troi­sième tome ra­con­te­ra leur ins­tal­la­tion dans une ville, au mo­ment où la sé­rie té­lé com­mence.

Bryan Per­ro a ado­ré l’ex­pé­rience. « C’est une nou­velle clien­tèle pour moi, parce c’est pour des lec­teurs plus jeunes qu’amos Da­ra­gon. Ils m’ont lais­sé le champ libre et le livre est plein d’ac­tion, de jeux de mots, de fan­tai­sie. C’est un peu car­too­nesque. J’ai es­sayé de faire en sorte que les livres ne soient pas dé­ca­lés par rap­port aux émis­sions de té­lé. »

C’est d’ailleurs lui qui a in­ven­té l’usine à trous. « C’était une belle fa­çon de par­ler de la mé­ta­phore de l’in­dus­trie qui laisse des trous un peu par­tout, comme les mines, le trou dans la couche d’ozone, toutes des choses né­ga­tives pour l’en­vi­ron­ne­ment que, sou­vent, l’in­dus­trie lourde amène. Et en même temps, ça reste joyeux. »

ÉCO­LO

Bryan Per­ro a lui aus­si des pré­oc­cu­pa­tions éco­lo­gistes. « Je conduis un vé­hi­cule hy­bride, je vis dans le bois, je suis pro­duc­teur fo­res­tier. J’ai une terre et je suis conscient qu’il faut pro­té­ger nos res­sources. Il y a des éco­lo­gistes qui dé­noncent sur la place pu­blique, mais moi, je ne fais pas ça, mais je fais Wal­ter. Ça parle d’éco­lo­gie, du res­pect de l’en­vi­ron­ne­ment, d’une fa­çon dif­fé­rente. »

L’agenda de Bryan Per­ro se­ra bien rem­pli au cours des pro­chaines se­maines. Le deuxième tome du Sanc­tuaire des braves sor­ti­ra en mars chez Per­ro Édi­teur, de même que les trois pre­miers titres de la sé­rie Amos Da­ra­gon, dont il a ré­cu­pé­ré les droits. D’autres pro­jets sont éga­le­ment en dé­ve­lop­pe­ment au­tour d’amos Da­ra­gon.

UN JOUR QUE MON PÈRE CHER­CHAIT DÉSES­PÉ­RÉ­MENT À COMBLER UN TROU DANS SON BUD­GET, IL A EU UNE IDÉE DE GÉ­NIE. - C’EST DANS LE DO­MAINE DU TROU QUE JE VAIS PER­CER!, LAN­ÇA-T-IL COMME UNE RÉ­VÉ­LA­TION. TOUT LE MONDE AU MONDE A BE­SOIN DE TROUS, C’EST DONC DANS CETTE SPHÈRE QUE JE VAIS ME SPÉ­CIA­LI­SER! » — BRYAN PER­RO, WAL­TER, TOME 1

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.