Cé­ta­cés mar­quants

Dau­phins et ba­leines fas­cinent l’homme de­puis la nuit des temps et im­priment la pel­li­cule de­puis près d’un siècle. Pour mar­quer la pa­ru­tion en DVD d’his­toire de dau­phin, me­dia­film.ca re­vient sur les cé­ta­cés, seuls ou grou­pés, qui ont mar­qué le ci­né­ma d’ic

Le Journal de Quebec - Weekend - - CINÉMA - Me­dia­film.ca

LA BAIE DE LA HONTE

Der­rière le pa­ravent pit­to­resque de Tai­ji, ville por­tuaire du Ja­pon, se cache une réa­li­té trou­blante : chaque au­tomne, des bra­con­niers de la mer rap­portent jus­qu'au ri­vage des cen­taines de mil­liers de dau­phins, qu’ils mas­sacrent pour leur viande. Ri­chard O’bar­ry, qui fut, dans les an­nées 1960, l'en­traî­neur du dau­phin qui jouait Flip­per, consacre sa vie à la pro­tec­tion de ces mam­mi­fères ma­rins. Avec l'aide d'une équipe de ci­néastes de l'ocea­nic Pre­ser­va­tion So- cie­ty, il ré­vèle au grand jour ce que les au­to­ri­tés ja­po­naises to­lèrent et cachent. Convain­cant.

LE GRAND BLEU

Luc Bes­son a por­té à l'écran, en 1988, cette fable aqua­tique ins­pi­rée de la vie de Jacques Mayol, un mys­té­rieux plon­geur en apnée, plus à l'aise avec les dau­phins qu'avec les hu­mains. Le ré­sul­tat n'est pas sans faille, mais cer­taines scènes réus­sissent à créer un cer­tain sus­pense et à émou­voir par leur ly­risme. La pro­duc­tion tech­nique est im­pec­cable et Jean-marc Barr semble vé­ri­ta­ble­ment à l'aise dans son rôle de plon­geur mésa­dap­té en com­pé­ti­tion per­pé­tuelle avec son vieil ami, in­car­né par un exu­bé­rant Jean Re­no.

LA GRE­NOUILLE ET LA BA­LEINE

Si­gné Jean-claude Lord et da­tant de 1987, ce troi­sième épi­sode de la sé­rie Contes pour tous (après La Guerre des tuques et Bach et bot­tine) ra­conte l’ami­tié par­ti­cu­lière d’une en­fant de la Cô­teNord (Fan­ny Lau­zier) avec les ba­leines à bosse dont elle en­re­gistre les cris, et le dau­phin qu’elle a ap­pri­voi­sé, sur fond de pé­ril immobilier et éco­lo­gique. Le film rem­pli de charme et pi­qué d’hu­mour n’est pas sans lour­deurs. Mais le mes­sage qu’il for­mule était en avance sur son temps.

LA LÉ­GENDE DES BA­LEINES

Ce très beau film sur le rite de pas­sage de la Néo-zé­lan­daise, Ni­ki Ca­ro ( Le Vent du Nord) évoque avec sim­pli­ci­té et sen­si­bi­li­té un mode de vie an­ces­tral confron­té au monde mo­derne à tra­vers l’his­toire d’une pe­tite Mao­rie qui dé­fie son grand-père en sui­vant l'en­sei­gne­ment de la tra­di­tion orale ré­ser­vé aux garçons. Ses as­pi­ra­tions sont confir­mées par le nau­frage de ba­leines, ani­maux sa­crés dont le sym­bole ci­mente la com­mu­nau­té. Fort émou­vant.

MO­BY DICK

En 1840, le jeune Is­maël se rend à New-bed­ford où il s’en­gage à bord du ba­lei­nier du ca­pi­taine Ahab, et se lance avec lui à la pour­suite de Mo­by Dick, ba­leine blanche mons­trueuse qui am­pu­ta ja­dis Ahab d’une jambe. Consi­dé­ré ob­jec­ti­ve­ment, ce clas­sique de 1956 si­gné John Hus­ton et ins­pi­ré du ro­man d’her­man Mel­ville tient à la fois de l’ho­mé­lie sur le pé­ché de ven­geance, du do­cu­men­taire sur la chasse à la ba­leine et de la pour­suite en mer. Tout un pro­gramme !

La Gre­nouille et la ba­leine

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.