ÉDI­TIONS POW POW

Le Journal de Quebec - Weekend - - REVUE DE L'ANNÉE 2011 - Jean-do­mi­nic Le­duc

En l’es­pace de quelques an­nées seule­ment, le gra­phiste de for­ma­tion Luc Bos­sé est pas­sé de la pu­bli­ca­tion en fan­zine de courtes his­toires hu­mo­ris­tiques et met­tant en ve­dette des nin­jas à la tête de la jeune mai­son d’édi­tion Pow Pow, qu’il a fon­dée.

C’est par le plus grand des ha­sards qu’il s’est lan­cé dans la bande des­si­née alors qu’il par­tit pour un voyage à Ha­li­fax avec un ami. Ayant tous deux ou­blié leur ap­pa­reil pho­to, Luc Bos­sé s’est mis à réa­li­ser de courts strips, ques­tion d’im­mor­ta­li­ser leur pé­riple. Dès son re­tour, l’ar­tiste s’est ou­vert un blogue. « Ce­la m’in­ci­tait à pour­suivre la pro­duc­tion de courtes vignettes. Bien que j’aime pu­blier sur In­ter­net, je me pas­sionne da­van­tage pour les livres », ex­plique l’ar­tiste. Ain­si donc, il pu­blia une pre­mière com­pi­la­tion de son tra­vail en ligne.

Le rap­port an­nuel fut lan­cé au Off Fes­ti­val de la bande des­si­née de Qué­bec. Du coup, le jeune bé­déiste eu la pi­qûre. Deux pro­po­si­tions d’al­bums sui­virent, soit Apnée, de Zviane, et Yves, le roi de

la cruise, qu’il réa­li­sa avec le scé­na­riste Alexandre Si­mard. « Ces deux pro­jets m’ont pous­sé à as­su- mer la mai­son d’édi­tion. J’ai donc fait une de­mande au Ser­vice aux jeunes en­tre­pre­neurs et uti­li­sé toutes mes éco­no­mies afin de me consa­crer à temps plein aux édi­tions Pow Pow. » L’édi­teur avoue s’être lan­cé dans cette aven­ture les yeux fer­més. « Le mi­lieu de la bande des­si­née, je le connais­sais seule­ment en tant que lec­teur. Peut-être ai-je été un peu naïf ou in­sou­ciant », ra­conte-t-il. Six al­bums plus tard, le ca­ta­logue de la jeune mai­son d’édi­tion s’étoffe. Et les pro­jets abondent. « Je sou­hai­tais tra­vailler avec des au­teurs dont je suis fan, leur faire pro­fi­ter de cette mo­deste struc­ture afin que les lec­teurs les dé­couvrent. »

L’ar­tiste par­tage son temps entre l’édi­tion et la créa­tion. Tous les livres sont sé­ri­gra­phiés à la main, à rai­son de 3 750 exem­plaires par jour. Les au­teurs sont d’ailleurs in­vi­tés à par­ti­ci­per au pro­ces­sus. « Y a de l’amour dans cha­cun de nos livres », lance Luc Bos­sé, l’oeil lu­mi­neux. « On éprouve une grande sa­tis­fac­tion à la fin d’une telle jour­née. »

L’édi­teur est vi­si­ble­ment fier des livres qu’il pro­duit. Lui qui rêve de per­cer le mar­ché eu­ro­péen, il s’est d’abord char­gé de rendre ses livres dis­po­nibles via la bou­tique en ligne sur le site de la mai­son d’édi­tion. Pe­tit train va loin, à ce qu’on dit.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.