MESSMER s’en pro­met au Centre-bell

MON­TRÉAL Le fas­ci­na­teur Messmer re­lè­ve­ra un des plus grands dé­fis de sa car­rière, le 20 jan­vier au Centre Bell, en hyp­no­ti­sant le plus grand nombre de per­sonnes pos­sible dans la foule de quelque 5000 spec­ta­teurs. Ils pour­raient être des cen­taines à se lai

Le Journal de Quebec - Weekend - - ENTREVUE - Agnès Gau­det

Ceux, de moins en moins nom­breux, qui doutent en­core des pou­voirs de Messmer, pour­ront al­ler vé­ri­fier sur place le phé­no­mène. L’hyp­no­ti­seur ne peut pas ju­rer du nombre de per­sonnes qui se­ront ce soir-là ré­cep­tives, mais il sait qu’il y en au­ra plu­sieurs, peut-être votre com­pagne ou votre com­pa­gnon, as­sis à cô­té de vous.

« Il y a tel­le­ment d’an­nées que je fais ce mé­tier, in­dique Messmer, que je sais que ça va mar­cher. Je ne sais pas com­bien de per­sonnes pas­se­ront le test de ré­cep­ti­vi­té. On ne peut pas pré­voir. Mais si on se fie aux quelque 300 à 400 per­sonnes qui étaient prêtes à mon­ter sur scène, au Centre Bell l’an pas­sé, parce qu’elles avaient res­sen­ti le test de ré­cep­ti­vi­té, ça donne une bonne idée. »

Ain­si donc, Messmer compte hyp­no­ti­ser toutes les per­sonnes ré­cep­tives qui le sou­hai­te­ront dans le Centre Bell, alors qu’elles de­meu­re­ront à leur siège.

« Je vais les em­me­ner le plus loin pos­sible en res­tant as­sis à leur place ou même de­bout. Je vais leur faire vivre l’aven­ture Messmer. Je vais prendre plai­sir à le faire. »

DÉ­TEC­TER LES FAUS­SAIRES

Cette ses­sion d’hyp­nose col­lec­tive don­ne­ra lieu à des sur­prises aux quatre coins de la salle et il semble qu’il n’y au­ra au­cun doute sur l’état hyp­no­tique des per­sonnes fas­ci­nées.

Pour bien suivre l’ac­tion et faire le dé­compte des per­sonnes sous son em­prise, une tren­taine de gens du do­maine, tous des hyp­no­logues, ré­qui­si­tion­nés et gui­dés par Messmer, dé­am­bu­le­ront dans la salle pour au­then­ti­fier les per­sonnes hyp­no­ti­sées et les faus­saires, s’il y en a. Le vé­ri­table état de som­meil sous hyp­nose se­rait dé­tec­table dans les yeux des in­di­vi­dus, semble-t-il.

Tout ça se­ra dif­fu­sé en di­rect sur écran géant au Centre Bell et sur le Web un peu plus tard.

RIEN DE COM­PA­RABLE

Ce se­ra la der­nière fois que Messmer pré­sen­te­ra son spec­tacle à Mon­tréal, de là l’ajout de ce nu­mé­ro d’une ving­taine de mi­nutes d’hyp­nose col­lec­tive. Le fas­ci­na­teur croit que ce se­ra un gros hap

pe­ning dont les gens se sou­vien­dront long­temps, au­tant les per­sonnes hyp­no­ti­sées que les autres qui as­sis­te­ront à l’évé­ne­ment.

Cette hyp­nose col­lec­tive se­ra de la trempe des re­cords Guin­ness, mais im­pos­sible à faire ho­mo­lo­guer, de par la na­ture de l’évé­ne­ment. Pour se faire, il au­rait fal­lu pla­cer un élec­troen­cé­pha­lo­gramme sur cha­cune des per­sonnes hyp­no­ti­sées afin de prou­ver leur état. Tou­te­fois, l’évé­ne­ment est cer­ti­fié unique au monde.

« On a fait nos de­voirs, in­dique Messmer. On a vé­ri­fié ce qui s’est fait à tra­vers la pla­nète. On n’est pas à l’af­fût de tout tout tout. Mais se­lon nos re­cherches, on n’a ja­mais rien vu de com­pa­rable. »

DE GRANDES CHOSES

Messmer exerce ce mé­tier de­puis l’âge de 16 ans et il amé­liore sans cesse sa ra­pide tech­nique d’hyp­nose.

« C’est aus­si une ques­tion de fee­ling, pré­cise-t-il. Il faut tra­vailler de concert avec ce qu’on res­sent et sa­voir agir ra­pi- de­ment, se­lon la ré­cep­ti­vi­té des gens. »

De­puis que des di­zaines de cé­lé­bri­tés se sont prê­tées au jeu du fas­ci­na­teur, la cré­di­bi­li­té de Messmer a bon­di.

« Les scep­tiques vont tou­jours exis­ter, ad­met-il. Mais grâce à ces cé­lé­bri­tés, qui n’ont pas in­té­rêt à m’ai­der dans ma car­rière, les gens doutent moins.

Au­jourd’hui le dé­fi n’est plus de confondre les scep­tiques, mais de dé­pas­ser les li­mites, pré­cise-t-il. Je veux mon­trer aux gens qu’on peut faire de grandes choses avec ça. »

Les pro­chains qui de­vront se faire une idée sur le ta­lent de Messmer sont les Fran­çais. Le 28 dé­cembre se­ra dif­fu­sée la pre­mière émis­sion spé­ciale le met­tant en ve­dette sur M6, en France. Messmer « l’hyp­no­ti­seur-star du Qué­bec » a fas­ci­né des ve­dettes fran­çaises et des gens ano­nymes pour cette émis­sion. Dès le len­de­main, les billets pour ses deux

spec­tacles au Ca­si­no de Pa­ris (en juin) se­ront mis en vente.

« Je pen­sais faire des pe­tites places comme les humoristes qué­bé­cois qui com­mencent en France, mais ils ont dé­ci­dé d’ou­vrir très grande la porte avec Le Ca­si­no de Pa­ris, » se ré­jouit-il.

Au Qué­bec, on pour­ra voir des nou­veaux ex­ploits de Messmer à TVA le 12 jan­vier, alors qu’il a hyp­no­ti­sé Amé­lie Gre­nier, Ma­rianne St-ge­lais et Jas­min Roy qui est, semble-t-il, par­ti­cu­liè­re­ment drôle. Messmer se­ra au Centre Bell le 20 jan­vier. Puis il pour­sui­vra la tour­née du Fas­ci­na­teur à tra­vers le Qué­bec jus­qu’au mois de juin, voir messmer.ca.

Le Fas­ci­na­teur a re­çu le 15 dé­cembre une plaque

com­mé­mo­rant sa 400e re­pré­sen­ta­tion et ses 250 000 billets

ven­dus.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.