RE­TOUR SUR UNE AN­NÉE ORANGE

MON­TRÉAL | Voi­là dé­jà 12 ans qu’il s’amuse avec l’ac­tua­li­té mu­ni­ci­pale, pro­vin­ciale, na­tio­nale et in­ter­na­tio­nale. Et de­puis les onze der­nières an­nées, Jean-re­né Du­fort, alias In­fo­man, pro­pose sa tra­di­tion­nelle re­vue de fin d’an­née, tous les 31 dé­cembre au

Le Journal de Quebec - Weekend - - TÉLÉVISION - Ra­phaël Gen­dron-mar­tin

Re­joint dans une salle de mon­tage de Ra­dio-ca­na­da, où il a pas­sé un nombre in­cal­cu­lable d’heures ces der­nières se­maines, Jean-re­né Du­fort sou­ligne avoir bien hâte de pré­sen­ter cette émis­sion d’une heure qui re­vient sur les prin­ci­paux évé­ne­ments des douze der­niers mois.

Chaque an­née, son émis­sion spé­ciale de fin d’an­née d’in­fo­man est très at­ten­due. Res­sent-il une pres­sion de li­vrer la mar­chan­dise ? « Je ne di­rais pas que c’est de la pres­sion, car on est le horsd’oeuvre avant le Bye bye, ré­pond-il. On aime beau­coup ça quand il y a un Bye

bye parce que la pres­sion est sur eux. Ça nous per­met de juste avoir du plai­sir. »

PE­TITE ÉQUIPE

L’équipe très ré­duite d’in­fo­man (« on doit être huit, et ça in­clut le ca­mé­ra­man, le pro­duc­teur, moi, trois re­cher­chistes et le chien », dit Jean-re­né) ne peut se per­mettre d’amas­ser du ma­té­riel pour cette émis­sion du­rant toute l’an­née.

« On ne peut pas tra­vailler sur cette émis­sion-là en même temps que l’émis­sion nor­male que l’on fait toute l’an­née. On com­mence donc gé­né­ra­le­ment à tra­vailler sur le spé­cial quand la sai­son se ter­mine, à la fin no­vembre. On a entre trois se­maines et un mois pour tout faire. »

« L’es­pèce de mythe ra­dio-ca­na­dien qui dit qu’on ar­rive à huit ca­mions sur le ter­rain, ce n’est pas vrai. In­fo­man, on pour­rait ex­po­ser au Sa­lon des mé­tiers d’art ! »

Cette nou­velle émis­sion de fin d’an­née, dont la chan­son d’ou­ver­ture se­ra in­ter­pré­tée par Kark­wa, contien­dra 40 % des meilleurs mo­ments de la sai­son d’in­fo

man. Le reste se­ra du ma­té­riel ori­gi­nal, dont le tra­di­tion­nel voyage à l’étran­ger. Cette fois-ci, Jean-re­né est al­lé à Fu­ku­shi­ma, au Ja­pon, où a eu lieu le tsu­na­mi, en mars der­nier.

DEUX AN­NÉES EN UNE

Mais con­trai­re­ment aux der­nières an­nées, cette émis­sion In­fo­man 2011 se­ra prin­ci­pa­le­ment axée sur l’ac­tua­li­té qué­bé­coise. « L’ac­tua­li­té qu’on a eue au Qué­bec, cette an­née, vaut à peu près deux an­nées nor­males, dit-il. Je n’ai ja­mais eu tant de pro­blèmes à cou­per des su­jets qué­bé­cois. »

« Il y en a eu des af­faires le fun. Des élec­tions, un chan­ge­ment de garde, les Conser­va­teurs, la cons­truc­tion, les villes, le vé­ri­fi­ca­teur gé­né­ral, Gé­rald Trem­blay, Ré­gis La­beaume, les pé­quistes qui s’ef­fondrent. Ça n’ar­rê­tait plus! »

Aux yeux de l’ani­ma­teur, l’an­née 2011 a été « une an­née de cons­truc­tion et de bor­del. Ha­ha ! Ç’a été une an­née très orange, en cônes, en ré­pa­ra­tion, en cons­truc­tion et en NPD. » L’émis­sion étant po­si­tion­née entre Tout

le monde en parle et le Bye Bye, Jean-re­né Du­fort men­tionne que son équipe uti­li­se­ra les forces qui les dif­fé­ren­cient. « On est très fort sur le ter­rain et avec les ar­chives. On a été cher­ché beau­coup d’ar­chives pour l’émis­sion. On doit être les seuls sur terre à re­gar­der au com­plet les com­mis­sions d’en­quête et les com­mis­sions par­le­men­taires! »

AN­NÉE 2012 PRO­MET­TEUSE

Ce que Jean-re­né Du­fort aime le plus du­rant la pré­pa­ra­tion de l’émis­sion spé­ciale d’in­fo­man, c’est de pas­ser des heures dans la salle de mon­tage. « In­fo­man de­vient In­fo­man beau­coup plus au mon­tage qu’au tour­nage. On fait du mon­tage jus­qu’à ce que mort s’en­suive. »

Nor­ma­le­ment, l’équipe vi­sion­nait l’émis­sion com­plète le 23 dé­cembre, au soir, et le 24, elle était envoyée à Ra­dioCa­na­da.

« On me pose sou­vent la ques­tion : et si le pape meurt entre Noël et le Jour de l’an, qu’al­lez-vous faire ? Bien, qu’il s’ar­range avec ses troubles ! C’est à lui de ne pas mou­rir là. On n’abrège pas nos Noëls pour ça », dit Jean-re­né en riant.

Qu’es­père l’ani­ma­teur pour 2012 ? « L’an­née pro­chaine, on va avoir la com­mis­sion d’en­quête. Nous, c’est sûr qu’on s’achète du pop-corn. On va avoir des mo­ments de té­lé fan­tas­tiques. »

« On a les meilleurs scrip­teurs du monde, car on ne peut pas in­ven­ter ce que les po­li­ti­ciens font. Le Dieu de l’ac­tua­li­té nous amène tou­jours des af­faires, chaque se­maine. Je me dis que même dans nos pires mo­ments de drogue, on n’au­rait ja­mais pu ima­gi­ner ça. »

In­fo­man 2011 se­ra dif­fu­sée ce soir, à 22 h. En re­prise de­main, à 22 h 15.

Jean-re­né Du­fort anime l’émis­sion spé­ciale de fin d’an­née d’in­fo­man pour une on­zième an­née consé­cu­tive.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.