Un ma­ga­zine dis­pa­raît

Grimpe au Qué­bec www.grip­ped.com

Le Journal de Quebec - Weekend - - TOURISME - Louis-phi­lippe Mes­sier Col­la­bo­ra­tion spé­ciale

In­sé­ré dans le ma­ga­zine ca­na­die­nan­glais Grip­ped comme une sec­tion à part, le ma­ga­zine Grimpe au Qué

bec se tar­guait d’être « le seul ma­ga­zine d’es­ca­lade en langue fran­çaise d’amé­rique ». Eh bien, cette pu­bli­ca­tion va ces­ser après le nu­mé­ro de fé­vrier/mars. Le nom « Grimpe au Qué­bec » va tou­te­fois de­meu­rer. On de­vine que la pu­bli­ca­tion de­vien­dra un site In­ter­net où les adeptes de l’es­ca­lade pour­ront échan­ger. « Il est dom­mage de sa­voir que ce ma­ga­zine comme nous le connais­sons, fruit d’un long tra­vail, ne sur­vi­vra pas, alors que le ma­ga­zine de­ve­nait len­te­ment une ré­fé­rence pour les grim­peurs de la Belle Pro­vince, dé­plore le ré­dac­teur en chef Da­vid Sa­voie. (...) C’est un ou­til et un mé­dium unique pour les grim­peurs qué­bé­cois qui dis­pa­raît. (…) La sup­pres­sion de Grimpe au Qué­bec pour­rait si­gni­fier un im­por­tant re­tour en ar­rière : la fin d’une pla­te­forme de dis­cus­sion entre des ré­gions qui, au­tre­ment, se par­le­raient peu ou pas du tout. Il faut à tout prix que sub­siste un lieu comme ce­lui-là entre les grim­peurs. »

Sou­hai­tons que ces pré­sages fu­nestes ne se réa­lisent pas. Après tout, on a l’im­pres­sion que l’es­ca­lade est un sport en pleine pro­gres­sion, avec l’éclo­sion de gym­nases d’es­ca­lade in­té­rieure par­tout dans la pro­vince. Des nou­velles pa­rois d’es­ca­lade sont ou­vertes chaque an­née. Es­pé­rons que si Grimpe au Qué­bec de­vient un site In­ter­net, ce­la ne l’em­pê­che­ra pas de jouer son rôle de « coa­li­sa­teur » de la com­mu­nau­té des grim­peurs.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.