QUEEN LA­TI­FAH ET DOL­LY PAR­TON ENTRE AMIES ET EN­NE­MIES

NEW YORK | Le réa­li­sa­teur Todd Graff a ad­mis qu’il avait choi­si les deux femmes au­tant pour le gag vi­suel que ce­la pro­duit que pour leurs voix. Et juste à les voir en­trer en­semble dans la pièce, on com­prend tout de suite ce qu’il a vou­lu dire…

Le Journal de Quebec - Weekend - - CINÉMA - Jim Slo­tek Agence QMI

Même en ta­lons ai­guilles, la plan­tu­reuse Dol­ly Par­ton, 65 ans, 4 pieds 11 pouces, me­sure une tête de moins que Queen La­ti­fah (ou Da­na, son vé­ri­table nom). Pour­tant, une sin­cère ad­mi­ra­tion est per­cep­tible quand, du­rant l’en­tre­vue, la reine du hip-hop, nom­mée aux os­cars en 2002, ob­serve Par­ton, une vé­ri­table pe­tite force de la na­ture.

Se­lon elles, même leurs équipes de tra­vail res­pec­tives, ba­sées à Los An­geles et à Na­sh­ville, se sont tout de suite bien en­ten­dues. « Ça a tout de suite cli­qué entre mon équipe et la sienne », a af­fir­mé La­ti­fah. Pour sa part, Dol­ly a com­pa­ré sa fa­ci­li­té à tra­vailler avec La­ti­fah avec la chi­mie qui se crée quand elle chante avec Ken­ny Ro­gers, rien de moins. Reste que dans la co­mé­die mu­si­cale Joyful Noise, les deux ac­trices sont en­ne­mies.

BA­TAILLE DE NOUR­RI­TURE

Cette co­mé­die mu­si­cale re­late l’as­cen­sion d’une cho­rale de gos­pel du sud des États-unis jus­qu’à un im­por­tant concours na­tio­nal. La­ti­fah y joue le rôle de Vi Rose, une femme re­li­gieuse et conser­va­trice, qui ré­siste à l’ap­proche plus po­pu­laire prô­née par la riche G.G. Spar­row (Dol­ly Par­ton) et son ta­len­tueux, mais dé­sin­volte pe­tit-fils Ran­dy (Je­re­my Jor­dan, ve­dette de la co­mé­die mu­si­cale Bonnie And Clyde pré­sen­tée sur Broad­way). Et pour com­pli­quer da­van­tage l’af­faire, Ran­dy a le bé­guin pour la fille de Vi, Oli­via (Keke Pal­mer, connue pour son rôle dans Les mots d’akee­lah).

Le tout cul­mine en une ba­taille de nour­ri­ture dans un res­tau­rant. Une ba­garre pen­dant la­quelle G.G. lance lit­té- ra­le­ment des en­trées alors que Vi tente de l’étouf­fer. « Elle a l’arme la plus re­dou­table, mais j’ai la clé de cou la plus meur­trière, a iro­ni­sé La­ti­fah. Les pe­tites sont tou­jours plus ra­pides, mais une fois que vous les avez at­tra­pées, c’est fi­ni pour elles. »

« On s’est amu­sées à tour­ner cette ba­taille, a com­men­té Par­ton. Deux jours étaient pré­vus pour le tour­nage de cette scène, mais nous nous sommes bat­tues pen­dant une jour­née et de­mie seule­ment et nous étions les­si­vées. »

« Tu as en ef­fet lan­cé une quan­ti­té im­pres­sion­nante de spa­ghet­ti, a lan­cé sa co­ve­dette. Je n’ai pas ar­rê­té de glis­ser sur les spa­ghet­tis par­tout. Je me de­mande d’ailleurs comment je suis par­ve­nue à ne pas me briser un poi­gnet

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.