La TÊTE de L’EM­PLOI

Il existe plu­sieurs fa­çons de trou­ver des co­mé­diens pour un film ou une sé­rie té­lé. Pour la sé­rie Ap­pa­rences, une au­di­tion sur­prise et une séance de jog­ging hi­ver­nal ont per­mis à l’au­teur Serge Bou­cher et au réa­li­sa­teur Fran­cis Le­clerc de mettre un vi­sage

Le Journal de Quebec - Weekend - - TÉLÉVISION - Cé­dric Bé­lan­ger CE­DRIC.BE­LAN­GER@JOUR­NAL­DE­QUE­BEC.COM

Ap­pe­lées à se faire va­loir pour les rôles des ju­melles Na­tha­lie et Ma­non Bé­ru­bé, Ge­ne­viève Brouillette et My­riam Le­blanc ont eu la sur­prise de se re­trou­ver l’une face à l’autre à l’au­di­tion alors qu’elles croyaient être seules.

L’idée était celle de Fran­cis Le­clerc et elle a sé­duit le reste de l’équipe, qui a entériné son choix ra­pi­de­ment.

« Fran­cis est ar­ri­vé avec une pro­po­si­tion très forte pour les ju­melles. Quand il nous a mon­tré l’au­di­tion, qui était par­ti­cu­lière, j’ai été ga­gné », re­late Serge Bou­cher.

Da­niel Parent, qui in­carne l’un des deux frères des ju­melles, n’a pour sa part même pas eu be­soin d’au­di­tion­ner.

« Fran­cis m’a dit qu’il m’a choi­si parce qu’il m’a vu faire du jog­ging en hi­ver avec une pous­sette. Je croyais qu’il me niai­sait, mais il était sé­rieux. Des fois, tu te de­mandes pour­quoi tu t’en­traînes, il fait froid, c’est l’hi­ver et là, paf, ça rap­porte », s’amuse le co­mé­dien, dont le per­son­nage est jus­te­ment un ath­lète.

UNE DIS­PA­RI­TION

Il y a belle lu­rette que Serge Bou­cher vou­lait ra­con­ter l’his­toire d’une dis­pa­ri­tion et c’est vers la fin de Aveux, sa pre­mière sé­rie té­lé­vi­sée qui a rem­por­té un beau suc­cès, il y a deux ans, que le scé­na­rio de Ap­pa­rences a com­men­cé à prendre forme.

« Un soir, nous avions des amis à la mai­son et quel­qu’un a ra­con­té l’his­toire d’une dis­pa­ri­tion à pro­pos de gens qu’il connais­sait. Le peu qui s’est dit, ce soir-là, c’était mon ob­ses­sion : des gens qui dé­cou­vraient des choses sur la per­sonne dis­pa­rue qu’ils ne soup­çon­naient pas. Il y avait une grande tris­tesse. Ça m’a confir­mé que j’avais rai­son de faire cette his­toire », dit l’au­teur.

Serge Bou­cher ai­mait aus­si l’idée de faire un pied de nez au cli­ché vou­lant que les ju­meaux forment des êtres en par­faite sym­biose. Dès les deux pre­miers épi­sodes, Na­tha­lie dé­couvre que sa soeur lui ca­chait bien des choses.

PRIS À SON PIÈGE

Ap­pa­rences se veut un sus­pense psy­cho­lo­gique, un genre peu pré­sent au pe­tit écran qué­bé­cois, mais que l’au­teur n’a pas em­bras­sé par sou­ci de se dé­mar­quer.

« Je me suis fait prendre à mon propre piège. J’ai été le pre­mier éton­né par la ré­cep­tion d’aveux, de voir que les gens ont tant em­bar­qués. Je l’écri­vais da­van­tage psy­cho­lo­gique que comme un sus­pense. Quand j’ai com­men­cé Ap­pa­rences, j’étais un peu plus conscient. Je l’ai donc construit vo­lon­tai­re­ment comme un sus­pense psy­cho­lo­gique. »

Pas ques­tion ce­pen­dant pour ce­lui qui s’est fait connaître avec ses pièces de théâtre d’imi­ter Grande ourse ou Omer­tà et d’adap­ter ses sé­ries té­lé au ci­né­ma.

« J’ai­me­rais faire du ci­né­ma, mais avec un autre pro­jet ou une de mes pièces de théâtre. Mon point de vue est le même que lors­qu’on m’a de­man­dé s’il y au­rait une suite à Aveux. C’est non. »

HOMME DE FA­MILLE

Char­mé par son ex­pé­rience, Da­niel Parent sou­haite tra­vailler de nou­veau avec Serge Bou­cher.

« C’était la pre­mière fois que je jouais du Serge Bou­cher et je me rends compte que j’ai­me­rais en jouer au théâtre. Il crée des his­toires de fa­milles », dit ce­lui dont le per­son­nage est en­core une fois, comme ce fut le cas pour presque tous ses rôles à la té­lé­vi­sion, un être peu sym­pa­thique.

« Mais on va réa­li­ser que c’est un homme de fa­mille. Pour lui, c’est une prio­ri­té. Au dé­part, on n’est pas cer­tains. On pense qu’il joue dans le dos de sa fa­mille ou qu’il est mal­hon­nête, mais on va se rendre compte as­sez vite que c’est le contraire. Il est très at­ta­ché à ses soeurs, sa mère et son frère. » Ap­pa­rences se­ra en ondes à Ra­dio-ca­na­da, pour dix se­maines, à comp­ter du 10 jan­vier.

PHO­TOS COURTOISIE ET AGENCE QMI

MY­RIAM LE­BLANC et GE­NE­VIÈVE BROUILLETTE

SERGE BOU­CHER

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.